Non content d'être le premier cercle d'affaires de la Région wallonne, le Cercle de Wallonie a lancé - et c'est une première en Belgique - un studio TV de haut niveau sur le plan technologique. Baptisé studio Ecolys, ce dernier est basé à Namur dans le nouveau bâtiment Actibel, propriété de l'investisseur Paul de Sauvage.

Wallonia +

L'idée de ne pas se cantonner à l'événementiel a surgi dans la tête d'Amid Faljaoui durant la pandémie. Directeur du Cercle de Wallonie, mais aussi directeur du magazine Trends-Tendances, Amid Faljaoui a pu, grâce à ce studio, déjà réaliser une première émission (Wallonia +) diffusée chaque week-end sur la chaine d'information économique Canal Z (filiale du groupe Roularta). L'émission "Wallonia +" a pour vocation de mettre en avant les personnes qui font avancer la Wallonie. Ce qu'Amid Faljaoui appelle "du contenu de fierté pour les Wallons". "Avec ma casquette Trends-tendances, mon équipe et moi faisons déjà découvrir chaque semaine les différents talents qui existent en Wallonie. L'émission "Wallonia +" nous permet d'avoir la même démarche au niveau audio-visuel. Alex Coene, le directeur de Canal Z nous a fait confiance en diffusant notre émission, et je l'en remercie pour cela" ajoute encore Amid Faljaoui. Diffusée le weekend, cette émission est présentée par la journaliste-animatrice Sandy Heribert accompagnée par Frédéric Brébant (journaliste de Trends-Tendances) et de Laurent Desmet (alias Dr. Sales), considéré comme l'un des meilleurs formateurs pour la vente en Belgique.

L'offre du studio Ecolys risque de servir de "benchmark" dans le secteur., DR
L'offre du studio Ecolys risque de servir de "benchmark" dans le secteur. © DR

Streaming

Pour faire de ce studio, un outil audio-visuel de premier plan, le Cercle s'est associé avec Boris Portnoy, le fondateur de la chaine d'information en continu LN24. Ce dernier n'est pas un inconnu du secteur, c'est même l'un des producteurs importants de la place de Bruxelles. Il a dirigé la chaine AB3 et a également été producteur pendant des années pour RTL-TVI. Boris Portnoy a aussi fondé et dirigé la société de production Keynews/KN TV. Son cahier des charges ? Mettre sur pied une équipe de professionnels dédiés au projet en même temps que la mise en place d'un studio disposant d'une plateforme de production capable de répondre aux réalisations les plus exigeantes du marché. Arthur Gillet, ex-réalisateur de la RTBF est en charge de l'animation et de la gestion du studio, et cela, en duo avec Isabelle Lecomte responsable de l'aspect sales et marketing digital.

Clés sur porte

L'objectif du Studio est d'être à la disposition des membres du Cercle de Wallonie, mais pas seulement. L'idée est qu'aujourd'hui, la communication passe de plus en plus par des vidéos, qu'elles soient sous la forme de capsules très courtes ou même d'émissions plus longues. Sans que la liste soit exhaustive, le studio Ecolys pourra réaliser des streamings pour événements hybrides (ou pas) dans des salles de conférence, des webinaires de luxe, des conférences de presse, ou bien encore des émissions économiques généralistes ou thématiques... Le tout en direct ou en différé selon les attentes du partenaire. Le studio Ecolys aura aussi pour vocation de proposer des "concepts clés sur porte" aux membres du Cercle (et aussi en dehors) et notamment sur le plan numérique. "Nous ne souhaitons pas seulement proposer un outil technologique avec une grille tarifaire, mais nous voulons être un partenaire dès le départ en "brainstormant" avec le membre ou le client" précise Boris Portnoy.

Le studio Ecolys est situé au sein du bâtiment Actibel, à Namur., DR
Le studio Ecolys est situé au sein du bâtiment Actibel, à Namur. © DR

Le trio de choc

L'offre du studio Ecolys risque aussi de servir de "benchmark" dans le secteur. La raison ? L'association du Cercle avec le promoteur immobilier Paul de Sauvage. De par son emplacement au sein du bâtiment Actibel, le studio Ecolys offre aux membres du Cercle de Wallonie (ou aux clients éventuels) la possibilité de travailler sur place (bureaux ou espaces de co-working), d'y loger (la présence du nouvel l'Hôtel Ibis Styles à l'étage), de déjeuner ou diner sur place (brasserie Le Félicien), de visiter la plus grande salle de vente d'Europe (Rops), sans oublier le parking de 750 places, la station de recharge électrique Tesla (bientôt ouverte aux autres marques) et d'innombrables salles disponibles dont une pouvant accueillir jusqu'à 800 personnes en théâtre ! "Le groupe Accor observe ce nouveau site avec beaucoup d'intérêt. Le concept de "Business Village" pourrait devenir un modèle. Nous autres petits Belges pourrons en être fiers" nous avoue Paul de Sauvage. Cerise sur le gâteau, comme le studio Ecolys est situé à l'entrée de Namur (à quelques minutes d'une sortie d'autoroute), il est n'est qu'à 35 minutes de Bruxelles et de Liège, et à une vingtaine de minutes de Gosselies. Décidément, ça bouge bien à Namur.

Non content d'être le premier cercle d'affaires de la Région wallonne, le Cercle de Wallonie a lancé - et c'est une première en Belgique - un studio TV de haut niveau sur le plan technologique. Baptisé studio Ecolys, ce dernier est basé à Namur dans le nouveau bâtiment Actibel, propriété de l'investisseur Paul de Sauvage. Wallonia +L'idée de ne pas se cantonner à l'événementiel a surgi dans la tête d'Amid Faljaoui durant la pandémie. Directeur du Cercle de Wallonie, mais aussi directeur du magazine Trends-Tendances, Amid Faljaoui a pu, grâce à ce studio, déjà réaliser une première émission (Wallonia +) diffusée chaque week-end sur la chaine d'information économique Canal Z (filiale du groupe Roularta). L'émission "Wallonia +" a pour vocation de mettre en avant les personnes qui font avancer la Wallonie. Ce qu'Amid Faljaoui appelle "du contenu de fierté pour les Wallons". "Avec ma casquette Trends-tendances, mon équipe et moi faisons déjà découvrir chaque semaine les différents talents qui existent en Wallonie. L'émission "Wallonia +" nous permet d'avoir la même démarche au niveau audio-visuel. Alex Coene, le directeur de Canal Z nous a fait confiance en diffusant notre émission, et je l'en remercie pour cela" ajoute encore Amid Faljaoui. Diffusée le weekend, cette émission est présentée par la journaliste-animatrice Sandy Heribert accompagnée par Frédéric Brébant (journaliste de Trends-Tendances) et de Laurent Desmet (alias Dr. Sales), considéré comme l'un des meilleurs formateurs pour la vente en Belgique.StreamingPour faire de ce studio, un outil audio-visuel de premier plan, le Cercle s'est associé avec Boris Portnoy, le fondateur de la chaine d'information en continu LN24. Ce dernier n'est pas un inconnu du secteur, c'est même l'un des producteurs importants de la place de Bruxelles. Il a dirigé la chaine AB3 et a également été producteur pendant des années pour RTL-TVI. Boris Portnoy a aussi fondé et dirigé la société de production Keynews/KN TV. Son cahier des charges ? Mettre sur pied une équipe de professionnels dédiés au projet en même temps que la mise en place d'un studio disposant d'une plateforme de production capable de répondre aux réalisations les plus exigeantes du marché. Arthur Gillet, ex-réalisateur de la RTBF est en charge de l'animation et de la gestion du studio, et cela, en duo avec Isabelle Lecomte responsable de l'aspect sales et marketing digital.Clés sur porteL'objectif du Studio est d'être à la disposition des membres du Cercle de Wallonie, mais pas seulement. L'idée est qu'aujourd'hui, la communication passe de plus en plus par des vidéos, qu'elles soient sous la forme de capsules très courtes ou même d'émissions plus longues. Sans que la liste soit exhaustive, le studio Ecolys pourra réaliser des streamings pour événements hybrides (ou pas) dans des salles de conférence, des webinaires de luxe, des conférences de presse, ou bien encore des émissions économiques généralistes ou thématiques... Le tout en direct ou en différé selon les attentes du partenaire. Le studio Ecolys aura aussi pour vocation de proposer des "concepts clés sur porte" aux membres du Cercle (et aussi en dehors) et notamment sur le plan numérique. "Nous ne souhaitons pas seulement proposer un outil technologique avec une grille tarifaire, mais nous voulons être un partenaire dès le départ en "brainstormant" avec le membre ou le client" précise Boris Portnoy.Le trio de chocL'offre du studio Ecolys risque aussi de servir de "benchmark" dans le secteur. La raison ? L'association du Cercle avec le promoteur immobilier Paul de Sauvage. De par son emplacement au sein du bâtiment Actibel, le studio Ecolys offre aux membres du Cercle de Wallonie (ou aux clients éventuels) la possibilité de travailler sur place (bureaux ou espaces de co-working), d'y loger (la présence du nouvel l'Hôtel Ibis Styles à l'étage), de déjeuner ou diner sur place (brasserie Le Félicien), de visiter la plus grande salle de vente d'Europe (Rops), sans oublier le parking de 750 places, la station de recharge électrique Tesla (bientôt ouverte aux autres marques) et d'innombrables salles disponibles dont une pouvant accueillir jusqu'à 800 personnes en théâtre ! "Le groupe Accor observe ce nouveau site avec beaucoup d'intérêt. Le concept de "Business Village" pourrait devenir un modèle. Nous autres petits Belges pourrons en être fiers" nous avoue Paul de Sauvage. Cerise sur le gâteau, comme le studio Ecolys est situé à l'entrée de Namur (à quelques minutes d'une sortie d'autoroute), il est n'est qu'à 35 minutes de Bruxelles et de Liège, et à une vingtaine de minutes de Gosselies. Décidément, ça bouge bien à Namur.