La société World View Enterprises actuellement connue pour utiliser des ballons géants afin d'envoyer des objets dans la stratosphère. Aujourd'hui, les fondateurs lancent ensemble une nouvelle entreprise, Space Perspective, qui utilisera ces mêmes ballons pour envoyer des personnes en toute tranquillité au-dessus de la Terre.
...

La société World View Enterprises actuellement connue pour utiliser des ballons géants afin d'envoyer des objets dans la stratosphère. Aujourd'hui, les fondateurs lancent ensemble une nouvelle entreprise, Space Perspective, qui utilisera ces mêmes ballons pour envoyer des personnes en toute tranquillité au-dessus de la Terre. L'idée est de donner aux gens une vue spectaculaire de la Terre depuis le ciel, sans avoir à s'attacher à une fusée comme d'autres entreprises prévoient de le faire. Techniquement, Space Perspective ne prévoit pas d'envoyer des gens dans l'espace. La société veut faire voler ses clients jusqu'à environ 30 km de haut. C'est une altitude beaucoup plus basse que ce que beaucoup considèrent comme la limite de l'espace, à savoir 80 km. L'équipage ne ressentirait donc pas l'apesanteur, par exemple. Néanmoins, l'équipe soutient que les gens se trouveront au-dessus de 99 % de l'atmosphère.Pour se rendre dans la stratosphère, les clients voyageront dans une capsule sphérique appelée Neptune. Cette capsule ressemblera un peu à une toupie, avec de larges vitres offrant une vue dégagée sur la Terre. Le propulseur serait un énorme ballon rempli d'hydrogène. Selon l'entreprise, huit passagers pourraient prendre place à l'intérieur, ainsi qu'un pilote pour s'assurer que tout se passe bien. Le vol complet devrait durer environ six heures, dont deux heures en vol stationnaire au-dessus de la Terre. Un bar et une salle de bain seront situés au centre et il y aura une sorte de connexion Wi-Fi. De plus, il sera possible d'organiser des événements spéciaux à bord, comme un mariage par exemple.Poynter et MacCallum, les deux PDG, ont l'habitude de travailler ensemble sur des projets ambitieux ; ils ont tous deux participé à l'expérience Biosphère 2 au début des années 90, où un petit groupe de personnes a tenté de vivre dans un écosystème en boucle fermée pour simuler ce que serait la vie sur Mars. Ils ont également travaillé sur un vol en ballon à haute altitude ayant transporté une personne dans la stratosphère, ou encore créé un système de survie pour Alan Eustace, l'ancien vice-président de l'ingénierie chez Google, qui a battu le record du plus haut saut en altitude d'un ballon à plus de 135 000 pieds (41 km).Un des plus gros défis sera l'atterrissage. Space Perspective prévoit que sa capsule Neptune amerrira dans l'océan Atlantique ou le golfe du Mexique en ayant décollé du Cap. La compagnie dépend de la direction des vents pour savoir où le véhicule va amerrir, car il n'y aura pas de possibilité de contrôler la direction du véhicule en vol. Cela signifie qu'ils auront besoin d'un bateau de récupération pour venir chercher la capsule en mer. L'entreprise doit également s'assurer que le voyage sera sans danger pour les passagers. La capsule sera équipée d'un système de survie et d'un contrôle de pression. Et si le ballon présente une fuite ou une défaillance quelconque, un parachute de secours sera disponible pour descendre la capsule en toute sécurité.À terme, les deux PDG prévoient d'effectuer jusqu'à 100 vols par an et le prix des billets, environ 250 000 dollars par siège, sera inférieur à celui des autres entreprises de tourisme spatial. Pour essayer d'en faire profiter à un maximum de personne, la compagnie s'est également associée à Space for Humanity, une association à but non lucratif qui espère proposer des voyages dans l'espace tous frais payés. Space Perspective veut aussi faire voyager des artistes, des dirigeants politiques, des chefs spirituels, et plus encore, pour les aider à voir le monde différemment.