La finalisation de la cession est prévue pour la fin du premier semestre 2014. Elle est soumise aux conditions de clôture habituelles, dont l'approbation des autorités de concurrence.

Selon Solvay, Benvic mélange "le PVC à des additifs, des pigments et des stabilisants pour fabriquer des compounds de plastique innovants". Ces compounds sont ensuite façonnés pour répondre aux besoins spécifiques des marchés tels que l'automobile, l'aéronautique, la construction mais également pour des applications médicales.

"La stratégie d'investissement à long terme de OpenGate Capital permettra à Benvic de saisir des opportunités de croissance en Europe", commente Jacques Van Rijckevorsel, membre du Comité Exécutif de Solvay.

Benvic a généré un chiffre d'affaires d'environ 160 millions d'euros en 2013. Le groupe emploie près de 220 personnes sur ses trois sites de production en France, en Italie et en Espagne. "Cette cession n'aura aucune incidence sur les effectifs", assure Solvay.

La finalisation de la cession est prévue pour la fin du premier semestre 2014. Elle est soumise aux conditions de clôture habituelles, dont l'approbation des autorités de concurrence. Selon Solvay, Benvic mélange "le PVC à des additifs, des pigments et des stabilisants pour fabriquer des compounds de plastique innovants". Ces compounds sont ensuite façonnés pour répondre aux besoins spécifiques des marchés tels que l'automobile, l'aéronautique, la construction mais également pour des applications médicales."La stratégie d'investissement à long terme de OpenGate Capital permettra à Benvic de saisir des opportunités de croissance en Europe", commente Jacques Van Rijckevorsel, membre du Comité Exécutif de Solvay. Benvic a généré un chiffre d'affaires d'environ 160 millions d'euros en 2013. Le groupe emploie près de 220 personnes sur ses trois sites de production en France, en Italie et en Espagne. "Cette cession n'aura aucune incidence sur les effectifs", assure Solvay.