D'une part, l'entreprise ferroviaire consacrera environ la moitié de ce montant à des projets digitaux d'accessibilité (nouvelle application pour faciliter les demandes d'assistance pour les personnes à mobilité réduite, système de QR-code destiné à aider les personnes malvoyantes à cheminer plus facilement dans les gares, intégration d'une option de conseils pour l'embarquement de vélos selon la composition des trains dans le planificateur de voyages, modernisation de l'interface de réservation pour les groupes, développement d'une nouvelle interface et achat d'automates de vente qui respectent mieux les besoins des personnes à mobilité réduite).

D'autre part, la SNCB dédiera l'autre moitié des 28 millions d'euros à des travaux de rehaussement et d'équipement de quais. Une quinzaine de gares feront l'objet de travaux afin de les rendre plus accessibles.

D'une part, l'entreprise ferroviaire consacrera environ la moitié de ce montant à des projets digitaux d'accessibilité (nouvelle application pour faciliter les demandes d'assistance pour les personnes à mobilité réduite, système de QR-code destiné à aider les personnes malvoyantes à cheminer plus facilement dans les gares, intégration d'une option de conseils pour l'embarquement de vélos selon la composition des trains dans le planificateur de voyages, modernisation de l'interface de réservation pour les groupes, développement d'une nouvelle interface et achat d'automates de vente qui respectent mieux les besoins des personnes à mobilité réduite). D'autre part, la SNCB dédiera l'autre moitié des 28 millions d'euros à des travaux de rehaussement et d'équipement de quais. Une quinzaine de gares feront l'objet de travaux afin de les rendre plus accessibles.