La proportion de voitures diesel a diminué par rapport à 2013, où elles représentaient 64,9% des immatriculations. La proportion des voitures à essence est dans le même temps passée de 33,8% à 35,9%. Les véhicules hybrides progressent de 1,2% à 1,8% et les électriques passent de 0,1% à 0,2%.

Les émissions de CO2 pour les voitures neuves ont baissé de 2,1% pour atteindre une moyenne de 121,6 grammes par kilomètre. Pour les utilitaires, cette moyenne est plus basse, de l'ordre de 118,3 grammes par kilomètre, que pour les véhicules privés (124,1 grammes par kilomètre).

Pour l'année 2015, la Febiac prévoit 485.000 immatriculations. Le président Thierry Van Kant avançant même, à titre personnel, le chiffre de 500.000. "Soyons optimistes", a-t-il lancé.

La proportion de voitures diesel a diminué par rapport à 2013, où elles représentaient 64,9% des immatriculations. La proportion des voitures à essence est dans le même temps passée de 33,8% à 35,9%. Les véhicules hybrides progressent de 1,2% à 1,8% et les électriques passent de 0,1% à 0,2%. Les émissions de CO2 pour les voitures neuves ont baissé de 2,1% pour atteindre une moyenne de 121,6 grammes par kilomètre. Pour les utilitaires, cette moyenne est plus basse, de l'ordre de 118,3 grammes par kilomètre, que pour les véhicules privés (124,1 grammes par kilomètre). Pour l'année 2015, la Febiac prévoit 485.000 immatriculations. Le président Thierry Van Kant avançant même, à titre personnel, le chiffre de 500.000. "Soyons optimistes", a-t-il lancé.