C'est le cas pour la vie de couple. Comme le faisait remarquer le journal Les Echos, l'article le plus populaire aujourd'hui sur le site web de la prestigieuse "Harvard Business Review", c'est un article qui explique que notre carrière dépend de notre conjoint ! Deux chercheurs américains (1) affirment, enquête à l'appui, que notre réussite professionnelle ne dépend pas que de nous, elle varie aussi en fonction de la personnalité de notre moitié.

En effet, selon l'étude de ces deux économistes - une femme et un homme d'ailleurs -, plus notre conjoint est "consciencieux", plus notre salaire sera élevé. Mais il n'y a pas que l'argent. D'après ces économistes, la satisfaction apportée par notre job ou les promotions sont également influencées par le conjoint "consciencieux". Mieux on se porte avec lui, mieux on se sent dans son poste et plus vite on grimpe dans la hiérarchie !

Évidemment, la question est de savoir ce que ces deux économistes entendent par conjoint "consciencieux" ? En fait, ce terme est le résultat d'un test de personnalité extrêmement détaillé et qui évalue la constance, l'assiduité et la confiance qui règne à l'intérieur d'un couple. Au fond, ces deux économistes américains ont évalué scientifiquement, et démontré en chiffres, ce que nous ressentons tous intuitivement: si nous sommes sereins dans notre couple, c'est la meilleure manière d'être au top dans son boulot. Et parmi les multiples éléments qui donnent de la sérénité au couple, c'est, par exemple, le partage équitable des tâches domestiques, partage qui renforce la confiance.

Si le conjoint a une influence sur notre carrière, l'inverse est également vrai...

Bien entendu, pareille étude apparaîtra comme trop moralisatrice pour certains. Et pourtant, ce n'était pas le but poursuivi par ces deux économistes. Leur enquête démontre uniquement - selon eux - le lien très fort entre vie intime et vie au bureau.

Mais comme le fait remarquer judicieusement le journal Les Echos, si le conjoint a une influence sur notre carrière, l'inverse est également vrai. Chacun connaît des exemples de carrières fulgurantes, des carrières qui font vivre au conjoint des émotions intenses ou qui lui procurent un pouvoir de séduction ou de notoriété nouvelle. Et cela peut évidemment créer des tensions à la maison, surtout si l'autre conjoint n'a pas le même parcours. De même lorsque l'un des conjoints est licencié ou fait faillite, le couple peut tanguer très dangereusement. Mais là encore, la tempête sera d'autant mieux surmontée qu'il y a une confiance forte au sein du couple. Voilà une conclusion positive qui aura au moins le mérite de réconcilier certaines personnes avec la science économique !

(1)Brittany Solomon et Joshua Jackson, université de Saint-Louis (Missouri)

C'est le cas pour la vie de couple. Comme le faisait remarquer le journal Les Echos, l'article le plus populaire aujourd'hui sur le site web de la prestigieuse "Harvard Business Review", c'est un article qui explique que notre carrière dépend de notre conjoint ! Deux chercheurs américains (1) affirment, enquête à l'appui, que notre réussite professionnelle ne dépend pas que de nous, elle varie aussi en fonction de la personnalité de notre moitié.En effet, selon l'étude de ces deux économistes - une femme et un homme d'ailleurs -, plus notre conjoint est "consciencieux", plus notre salaire sera élevé. Mais il n'y a pas que l'argent. D'après ces économistes, la satisfaction apportée par notre job ou les promotions sont également influencées par le conjoint "consciencieux". Mieux on se porte avec lui, mieux on se sent dans son poste et plus vite on grimpe dans la hiérarchie !Évidemment, la question est de savoir ce que ces deux économistes entendent par conjoint "consciencieux" ? En fait, ce terme est le résultat d'un test de personnalité extrêmement détaillé et qui évalue la constance, l'assiduité et la confiance qui règne à l'intérieur d'un couple. Au fond, ces deux économistes américains ont évalué scientifiquement, et démontré en chiffres, ce que nous ressentons tous intuitivement: si nous sommes sereins dans notre couple, c'est la meilleure manière d'être au top dans son boulot. Et parmi les multiples éléments qui donnent de la sérénité au couple, c'est, par exemple, le partage équitable des tâches domestiques, partage qui renforce la confiance.Bien entendu, pareille étude apparaîtra comme trop moralisatrice pour certains. Et pourtant, ce n'était pas le but poursuivi par ces deux économistes. Leur enquête démontre uniquement - selon eux - le lien très fort entre vie intime et vie au bureau.Mais comme le fait remarquer judicieusement le journal Les Echos, si le conjoint a une influence sur notre carrière, l'inverse est également vrai. Chacun connaît des exemples de carrières fulgurantes, des carrières qui font vivre au conjoint des émotions intenses ou qui lui procurent un pouvoir de séduction ou de notoriété nouvelle. Et cela peut évidemment créer des tensions à la maison, surtout si l'autre conjoint n'a pas le même parcours. De même lorsque l'un des conjoints est licencié ou fait faillite, le couple peut tanguer très dangereusement. Mais là encore, la tempête sera d'autant mieux surmontée qu'il y a une confiance forte au sein du couple. Voilà une conclusion positive qui aura au moins le mérite de réconcilier certaines personnes avec la science économique !(1)Brittany Solomon et Joshua Jackson, université de Saint-Louis (Missouri)