Selon ce "Cyber Readiness Report 2019" mené par l'assureur, près de 71 % des entreprises belges ont été victimes l'année dernière d'un virus, d'une demande de rançon, d'un piratage ou d'un hameçonnage (aussi appelé phishing). C'est le taux le plus élevé au niveau européen (68% aux Pays-Bas, 67% en France et 61% en Allemagne).

Il est rare que l'attaque reste isolée. Dans de nombreux cas, les entreprises sont visées plusieurs fois par an. En Belgique, plus d'une entreprise touchée sur trois rapportait l'année dernière quatre incidents ou plus.

Dans les pays occidentaux, les cyberattaques ont coûté en moyenne 329.000 euros pour les entreprises en 2018.