EVS a finalement pu profiter de l'organisation cet été d'une série de grands évènements sportifs, comme l'Euro de football et les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés d'un an à cause de la pandémie de Covid-19. Son chiffre d'affaires des six premiers mois de l'année s'élève à 61,8 millions d'euros, en augmentation de 56,1% par rapport au premier semestre de 2020, qui avait été marqué par l'émergence du nouveau coronavirus.

Ce bond du chiffre d'affaires, conjugué à une augmentation moins soutenue des dépenses d'exploitation (+15,4%), donne un bénéfice net de 15,6 millions d'euros au premier semestre 2021, soit plus qu'un quadruplement (+378,7%) par rapport au premier semestre 2020.

Le carnet de commandes s'affiche à 67,8 millions d'euros au 30 juin 2021. EVS revoit à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2021, qui augmentent de 5 millions d'euros pour atteindre de 115 à 125 millions d'euros. L'entreprise annonce également qu'un dividende d'un euro par action pour l'année fiscale 2021 devrait être payé, sous réserve de conditions de marché raisonnables au second semestre 2021.

EVS a finalement pu profiter de l'organisation cet été d'une série de grands évènements sportifs, comme l'Euro de football et les Jeux Olympiques de Tokyo, reportés d'un an à cause de la pandémie de Covid-19. Son chiffre d'affaires des six premiers mois de l'année s'élève à 61,8 millions d'euros, en augmentation de 56,1% par rapport au premier semestre de 2020, qui avait été marqué par l'émergence du nouveau coronavirus. Ce bond du chiffre d'affaires, conjugué à une augmentation moins soutenue des dépenses d'exploitation (+15,4%), donne un bénéfice net de 15,6 millions d'euros au premier semestre 2021, soit plus qu'un quadruplement (+378,7%) par rapport au premier semestre 2020. Le carnet de commandes s'affiche à 67,8 millions d'euros au 30 juin 2021. EVS revoit à la hausse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2021, qui augmentent de 5 millions d'euros pour atteindre de 115 à 125 millions d'euros. L'entreprise annonce également qu'un dividende d'un euro par action pour l'année fiscale 2021 devrait être payé, sous réserve de conditions de marché raisonnables au second semestre 2021.