La cuisine du coeur n'est pas celle des étoiles, mais celle que nos clients préfèrent. " C'est avec ces mots que Lionel Rigolet, chef du comme chez soi à Bruxelles, a confirmé la rumeur: son restaurant passe de deux à une étoiles dans le nouveau guide Michelin, dont le palmarès est présenté ce lundi à Mons.

"C'est avec beaucoup de surprise que notre Maison se voit retirer une étoile au Guide Michelin, écrivent Laurence, Lionel et Loïc Rigolet. Nous tenons, du fond du coeur, à remercier notre fabuleuse équipe, nos clients fidèles, nos amis et notre famille pour leur soutien sans faille dans les bons et les moins bons moments ; leur présence nous va droit au coeur et vaut toutes les étoiles du monde. Comme chez Soi est avant tout une Maison qui aime recevoir, faire plaisir et partager et ce, depuis toujours et pour toujours."

Lionel Rigolet, Diane Hendrikx
Lionel Rigolet © Diane Hendrikx

Pour Comme chez soi, il s'agit d'une déconvenue inattendue. La perte de la troisième étoile, en 2006 après le retrait du chef "historique" Pierre Wynants, avait déjà été très difficile à digérer.

Bruxelles perd par ailleurs un autre deux étoiles, avec la décision prise par Christophe Hardiquest (Bon-Bon à Woluwe) de fermer son établissement à la fin du mois de juin.

Mais la capitale en gagne un autre avec la promotion reçue par Yves Mattagne à la Villa Lorraine, qui reçoit sa deuxième étoile. Voilà une "vieille dame" qui renaît de ses cendres.

Une difficile cuvée francophone

Pour la Wallonie et Bruxelles, cette édition 2022 du guide Michelin est une nouvelle cuvée difficile, après les deux éditions perturbées par l'épidémie de Covid-19.

"Malgré les difficultés du moment, nos inspecteurs ont salué votre résilience", ont salué les représentants de Michelin en annonçant seize nouveaux restaurants "une étoile", mais... trois seulement du côté francophone: Quai n°4 à Ath, Toma à Liège et Arden à Villers-sur-Lesse, dont le chef est... le Flamand Marius Bosmans. La Flandre accueille pour sa part onze nouveaux étoiles et le Luxembourg deux.

La Flandre au firmament

Outre La Villa Lorraine à Bruxelles, pas de nouveau deux étoiles en Wallonie, mais deux en Flandre, dont le Hertog Jan at Botanic de l'inévitable duo De Mangeleer - Boudens à Anvers, ainsi que Colette - De Vijvers à Averbode.

La Flandre reste au firmament de la gastronomie avec toujours deux restaurants triplement étoilés, l'éternel Hof Van Cleve de Peter Goossens et le Zilte à Anvers, qui avait obtenu sa troisième étoile l'année dernière.

Un troisième restaurant flamand obtient une troisième étoile: Boury de Tim Boury à Roulers.

La Flandre confirme son leadership qui n'est autre que le fruit d'une richesse plus importante qu'en Wallonie, mais aussi d'une politique orientée identitaire misant sur la gastronomie pour valoriser l'image de marque de la Région.

La cuisine du coeur n'est pas celle des étoiles, mais celle que nos clients préfèrent. " C'est avec ces mots que Lionel Rigolet, chef du comme chez soi à Bruxelles, a confirmé la rumeur: son restaurant passe de deux à une étoiles dans le nouveau guide Michelin, dont le palmarès est présenté ce lundi à Mons."C'est avec beaucoup de surprise que notre Maison se voit retirer une étoile au Guide Michelin, écrivent Laurence, Lionel et Loïc Rigolet. Nous tenons, du fond du coeur, à remercier notre fabuleuse équipe, nos clients fidèles, nos amis et notre famille pour leur soutien sans faille dans les bons et les moins bons moments ; leur présence nous va droit au coeur et vaut toutes les étoiles du monde. Comme chez Soi est avant tout une Maison qui aime recevoir, faire plaisir et partager et ce, depuis toujours et pour toujours."Pour Comme chez soi, il s'agit d'une déconvenue inattendue. La perte de la troisième étoile, en 2006 après le retrait du chef "historique" Pierre Wynants, avait déjà été très difficile à digérer.Bruxelles perd par ailleurs un autre deux étoiles, avec la décision prise par Christophe Hardiquest (Bon-Bon à Woluwe) de fermer son établissement à la fin du mois de juin. Mais la capitale en gagne un autre avec la promotion reçue par Yves Mattagne à la Villa Lorraine, qui reçoit sa deuxième étoile. Voilà une "vieille dame" qui renaît de ses cendres.Pour la Wallonie et Bruxelles, cette édition 2022 du guide Michelin est une nouvelle cuvée difficile, après les deux éditions perturbées par l'épidémie de Covid-19."Malgré les difficultés du moment, nos inspecteurs ont salué votre résilience", ont salué les représentants de Michelin en annonçant seize nouveaux restaurants "une étoile", mais... trois seulement du côté francophone: Quai n°4 à Ath, Toma à Liège et Arden à Villers-sur-Lesse, dont le chef est... le Flamand Marius Bosmans. La Flandre accueille pour sa part onze nouveaux étoiles et le Luxembourg deux.Outre La Villa Lorraine à Bruxelles, pas de nouveau deux étoiles en Wallonie, mais deux en Flandre, dont le Hertog Jan at Botanic de l'inévitable duo De Mangeleer - Boudens à Anvers, ainsi que Colette - De Vijvers à Averbode.La Flandre reste au firmament de la gastronomie avec toujours deux restaurants triplement étoilés, l'éternel Hof Van Cleve de Peter Goossens et le Zilte à Anvers, qui avait obtenu sa troisième étoile l'année dernière. Un troisième restaurant flamand obtient une troisième étoile: Boury de Tim Boury à Roulers.La Flandre confirme son leadership qui n'est autre que le fruit d'une richesse plus importante qu'en Wallonie, mais aussi d'une politique orientée identitaire misant sur la gastronomie pour valoriser l'image de marque de la Région.