Flybe, qui était l'une des compagnies régionales les plus importantes d'Europe, a déposé le bilan début mars alors que la crise sanitaire débutait tout juste au Royaume-Uni. Le cabinet EY, qui a été nommé administrateur de la société, annonce dans un communiqué qu'un accord a été trouvé pour son rachat par Thyme Opco, sans dévoiler le montant de l'opération.

Thyme Opco est affiliée à Cyrus Capital, qui faisait partie d'un consortium mené par la compagnie Virgin Atlantic et qui avait tenté l'an dernier de sauver Flybe, dont les difficultés précédaient la pandémie. EY précise que la transaction est soumise à certaines conditions qui restent confidentielles, mais l'objectif est de relancer l'activité de Flybe au Royaume-Uni début 2021.

"Le nouveau départ de cette marque emblématique, qui était autrefois la plus grande compagnie régionale d'Europe, va soutenir l'emploi, la desserte régionale et les économies locales", veut croire Simon Edel, associé chez EY.

Avant sa faillie, Flybe transportait environ 8 millions de passagers par an et opérait dans 81 aéroports au Royaume-Uni et en Europe. La compagnie employait plus de 2.000 personnes et il n'est pas précisé combien de postes seront préservés par le nouveau propriétaire.

Flybe, qui était l'une des compagnies régionales les plus importantes d'Europe, a déposé le bilan début mars alors que la crise sanitaire débutait tout juste au Royaume-Uni. Le cabinet EY, qui a été nommé administrateur de la société, annonce dans un communiqué qu'un accord a été trouvé pour son rachat par Thyme Opco, sans dévoiler le montant de l'opération. Thyme Opco est affiliée à Cyrus Capital, qui faisait partie d'un consortium mené par la compagnie Virgin Atlantic et qui avait tenté l'an dernier de sauver Flybe, dont les difficultés précédaient la pandémie. EY précise que la transaction est soumise à certaines conditions qui restent confidentielles, mais l'objectif est de relancer l'activité de Flybe au Royaume-Uni début 2021. "Le nouveau départ de cette marque emblématique, qui était autrefois la plus grande compagnie régionale d'Europe, va soutenir l'emploi, la desserte régionale et les économies locales", veut croire Simon Edel, associé chez EY. Avant sa faillie, Flybe transportait environ 8 millions de passagers par an et opérait dans 81 aéroports au Royaume-Uni et en Europe. La compagnie employait plus de 2.000 personnes et il n'est pas précisé combien de postes seront préservés par le nouveau propriétaire.