Saab, au bord de la faillite, a trouvé un acquéreur pour ses biens immobiliers et entrevoit un apport de liquidités de 28 millions d'euros, a annoncé mardi son propriétaire néerlandais, Swedish Automobile. Cette transaction est encore soumise à l'approbation de l'Office national suédois de la dette.

"Swedish Automobile annonce que Saab Automobile est parvenu à un accord sous condition pour la vente de 50,1 % des parts de Saab Property dans le cadre d'une transaction d'une valeur de 255 millions de couronnes suédoises", indique l'ex-Spyker Cars dans un communiqué.

L'acheteur est un consortium suédois de l'immobilier emmené par Hemfosa Fastigheter, précise le communiqué.

Saab, dont l'usine à Trollhättan est à l'arrêt depuis le 8 juin, a annoncé jeudi dernier être dans l'incapacité de verser les salaires faute de liquidités. Lundi, Swedish Automobile a cependant annoncé une commande chinoise de 13 millions d'euros qui permettra finalement à Saab de verser ces salaires, mais pas de relancer la production.

Trends.be, avec Belga

Saab, au bord de la faillite, a trouvé un acquéreur pour ses biens immobiliers et entrevoit un apport de liquidités de 28 millions d'euros, a annoncé mardi son propriétaire néerlandais, Swedish Automobile. Cette transaction est encore soumise à l'approbation de l'Office national suédois de la dette."Swedish Automobile annonce que Saab Automobile est parvenu à un accord sous condition pour la vente de 50,1 % des parts de Saab Property dans le cadre d'une transaction d'une valeur de 255 millions de couronnes suédoises", indique l'ex-Spyker Cars dans un communiqué.L'acheteur est un consortium suédois de l'immobilier emmené par Hemfosa Fastigheter, précise le communiqué.Saab, dont l'usine à Trollhättan est à l'arrêt depuis le 8 juin, a annoncé jeudi dernier être dans l'incapacité de verser les salaires faute de liquidités. Lundi, Swedish Automobile a cependant annoncé une commande chinoise de 13 millions d'euros qui permettra finalement à Saab de verser ces salaires, mais pas de relancer la production.Trends.be, avec Belga