"Il faudra augmenter les coûts jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bagages", souligne le patron de Ryanair mercredi à Londres.

Ryanair a déjà pu réduire à 19% le nombre de passagers qui prennent des bagages en soute permettant ainsi de "sauver une fortune". "On ne pourra jamais se débarrasser totalement des bagages mais je serais étonné qu'on ne puisse pas réduire le nombre de passagers ayant des bagages lourds de 19% à 10%", explique M. O'Leary.

Le patron de la compagnie aérienne n'a pas évoqué dans l'immédiat de faire payer les bagages à main.

"Il faudra augmenter les coûts jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de bagages", souligne le patron de Ryanair mercredi à Londres. Ryanair a déjà pu réduire à 19% le nombre de passagers qui prennent des bagages en soute permettant ainsi de "sauver une fortune". "On ne pourra jamais se débarrasser totalement des bagages mais je serais étonné qu'on ne puisse pas réduire le nombre de passagers ayant des bagages lourds de 19% à 10%", explique M. O'Leary. Le patron de la compagnie aérienne n'a pas évoqué dans l'immédiat de faire payer les bagages à main.