Une fois de plus, le patron de Ryanair, Michael O'Leary, s'est déguisé pour mieux vendre une nouvelle offre. Mardi 23 mai, en fin de journée, il s'est habillé en lauréat universitaire, au pied du Berlaimont à Bruxelles, pour poser avec des représentant(e)s de l'Erasmus Student Network (ESN). Il a regretté d'avoir terminé trop tôt ses études pour bénéficier du programme Erasmus. Ryanair propose des conditions particulières pour les étudiants membres de cette association : une réduction de 15% sur les tickets, des bagages de soute gratuits (15kg).

L'étudiant aime le low cost

L'accord n'est pas surprenant : les étudiants forment une clientèle de choix pour les compagnies low cost. Ils représentent une dizaine de pourcents du trafic dans les aéroports desservis par la compagnie irlandaise. Ce programme, né en 1987, pour encourager les étudiants à passer quelques mois dans un établissement supérieur ou universitaire à l'étranger, intéresse quelques centaines de milliers d'étudiants par an. Ces derniers tendent à voyager beaucoup, plusieurs fois par an, pour revenir au pays ou aller en vacances. L'ESN aide les étudiants à s'y retrouver dans Erasmus et ses variantes (Erasmus+) et dans les questions pratiques. Environ 9000 étudiants partent de Belgique tous les ans en Erasmus, et l'ESN en compte 7000 membres. Elle compte au total 140.000 membres.

Cette approche relève de la stratégie de Ryanair consistant à segmenter sa clientèle et à décliner des offres spécifiques (business, famille,...), et de quitter la formule d'origine avec un prix et un service unique. Cela dans le cadre d'un plan nommé "Always getting better". L'objectif est d'arriver à 160 millions de passagers par an d'ici 2024 (contre 103 millions actuellement).

Une fois de plus, le patron de Ryanair, Michael O'Leary, s'est déguisé pour mieux vendre une nouvelle offre. Mardi 23 mai, en fin de journée, il s'est habillé en lauréat universitaire, au pied du Berlaimont à Bruxelles, pour poser avec des représentant(e)s de l'Erasmus Student Network (ESN). Il a regretté d'avoir terminé trop tôt ses études pour bénéficier du programme Erasmus. Ryanair propose des conditions particulières pour les étudiants membres de cette association : une réduction de 15% sur les tickets, des bagages de soute gratuits (15kg).L'étudiant aime le low costL'accord n'est pas surprenant : les étudiants forment une clientèle de choix pour les compagnies low cost. Ils représentent une dizaine de pourcents du trafic dans les aéroports desservis par la compagnie irlandaise. Ce programme, né en 1987, pour encourager les étudiants à passer quelques mois dans un établissement supérieur ou universitaire à l'étranger, intéresse quelques centaines de milliers d'étudiants par an. Ces derniers tendent à voyager beaucoup, plusieurs fois par an, pour revenir au pays ou aller en vacances. L'ESN aide les étudiants à s'y retrouver dans Erasmus et ses variantes (Erasmus+) et dans les questions pratiques. Environ 9000 étudiants partent de Belgique tous les ans en Erasmus, et l'ESN en compte 7000 membres. Elle compte au total 140.000 membres.Cette approche relève de la stratégie de Ryanair consistant à segmenter sa clientèle et à décliner des offres spécifiques (business, famille,...), et de quitter la formule d'origine avec un prix et un service unique. Cela dans le cadre d'un plan nommé "Always getting better". L'objectif est d'arriver à 160 millions de passagers par an d'ici 2024 (contre 103 millions actuellement).