"Dès que les restrictions dans les différentes destinations seront levées, je m'attends à une reprise des voyages. Les gens vont se dire: 'je suis vacciné, j'ai eu mon booster, les compagnies volent à nouveau, partons en vacances'", commente M. Wilson, le dirigeant de Ryanair DAC, la plus importante société du groupe irlandais.

Pour janvier et février, la compagnie à bas coûts avait justement réduit sa capacité en raison de la propagation du variant Omicron. Le mois dernier, Ryanair indiquait encore que la perte sur l'année comptable en cours serait probablement plus élevée en raison de l'omniprésence du variant.

Jeudi par contre, la compagnie a annoncé sa plus grande offre estivale depuis l'aéroport de Dublin, avec 120 destinations et plus de 900 vols hebdomadaires. Par rapport à 2019, la capitale irlandaise compte 22 connexions supplémentaires. Un 33e avion arrive par ailleurs sur le tarmac de Dublin, permettant la création de 30 emplois de plus.

"Dès que les restrictions dans les différentes destinations seront levées, je m'attends à une reprise des voyages. Les gens vont se dire: 'je suis vacciné, j'ai eu mon booster, les compagnies volent à nouveau, partons en vacances'", commente M. Wilson, le dirigeant de Ryanair DAC, la plus importante société du groupe irlandais. Pour janvier et février, la compagnie à bas coûts avait justement réduit sa capacité en raison de la propagation du variant Omicron. Le mois dernier, Ryanair indiquait encore que la perte sur l'année comptable en cours serait probablement plus élevée en raison de l'omniprésence du variant. Jeudi par contre, la compagnie a annoncé sa plus grande offre estivale depuis l'aéroport de Dublin, avec 120 destinations et plus de 900 vols hebdomadaires. Par rapport à 2019, la capitale irlandaise compte 22 connexions supplémentaires. Un 33e avion arrive par ailleurs sur le tarmac de Dublin, permettant la création de 30 emplois de plus.