L'Union européenne oblige tous les États membres à tenir un registre reprenant la liste des dirigeants de chaque entreprise, association ou fondation. L'objectif du registre UBO (pour Ultimate Beneficial Owners) est d'identifier rapidement les terroristes et de lutter contre le blanchiment d'argent.

Les cabinets comptables et juridiques - qui peuvent se charger de l'enregistrement - expliquent la lenteur par la lourdeur des démarches administratives.