La société basée au Grand-Duché du Luxembourg, premier groupe audiovisuel européen, enregistre elle des revenus à hauteur de 2,7 milliards d'euros, en baisse de 16,4%, et un ebitda ajusté de 258 millions d'euros.

L'ebitda de RTL Belgium ajusté a lui diminué à 3 millions d'euros, contre 17 millions d'euros au premier semestre 2019, reflétant la baisse des recettes publicitaires à la radio et à la télévision.

Au premier semestre 2020, la part d'audience en prime-time des chaînes de télévision de RTL Belgium au sein de son groupe cible (18-54 ans) est passé à 35,9%, contre 35,7% au premier semestre.

La première chaîne du marché francophone belge, RTL-TVI, a réalisé elle une part d'audience moyenne aux heures de grande écoute de 27,3% au sein du groupe cible (26,5% au 1S 2019), avec un succès particulier pour "RTL Info", "Face au Juge" et "Belges à Domicile".

Durant les six premiers mois de l'année, la plateforme de streaming RTL Play, enregistrait 1,1 million d'abonnés (contre 0,59 million au 1S 2019).

Selon la dernière vague de résultats des audiences du Centre d'Information sur les Médias (novembre 2019-février 2020), les radios du groupe (Bel RTL et Radio Contact) ont enregistré des parts de marché combinées de 22,9%.

Quand au bénéfice net du groupe, il a quasiment été divisé par trois: il est passé de 443 millions d'euros au premier semestre 2019 à 156 millions d'euros sur la même période 2020.

RTL Group s'attend par ailleurs à une nette baisse de ses recettes et gains en 2020, après des revenus publicitaires plombés par la crise sanitaire au premier semestre. Cependant, l'entreprise pense que la situation de la pub devrait quelque peu s'améliorer au second semestre.

Il estime que "le recul de son chiffre d'affaires publicitaire télévisuel sera d'environ 10% au troisième trimestre 2020 par rapport à la même période 2019".

"Cependant, le degré d'incertitude quant au chiffre d'affaires publicitaire télévisuel pour le quatrième trimestre 2020 est élevé", met en garde le groupe.

Dès lors, RTL Group n'est pas en mesure de fournir des perspectives précises pour l'ensemble de l'exercice 2020, "si ce n'est que le chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation (EBITA) 2020 seront nettement en dessous de 2019 et de ces dernières années".

Fin juin 2020, le groupe enregistrait 1,77 million d'abonnés payants à ses services de streaming en Allemagne et aux Pays-Bas, soit une hausse de 45,2% par rapport à l'année précédente.

La société basée au Grand-Duché du Luxembourg, premier groupe audiovisuel européen, enregistre elle des revenus à hauteur de 2,7 milliards d'euros, en baisse de 16,4%, et un ebitda ajusté de 258 millions d'euros.L'ebitda de RTL Belgium ajusté a lui diminué à 3 millions d'euros, contre 17 millions d'euros au premier semestre 2019, reflétant la baisse des recettes publicitaires à la radio et à la télévision. Au premier semestre 2020, la part d'audience en prime-time des chaînes de télévision de RTL Belgium au sein de son groupe cible (18-54 ans) est passé à 35,9%, contre 35,7% au premier semestre. La première chaîne du marché francophone belge, RTL-TVI, a réalisé elle une part d'audience moyenne aux heures de grande écoute de 27,3% au sein du groupe cible (26,5% au 1S 2019), avec un succès particulier pour "RTL Info", "Face au Juge" et "Belges à Domicile". Durant les six premiers mois de l'année, la plateforme de streaming RTL Play, enregistrait 1,1 million d'abonnés (contre 0,59 million au 1S 2019). Selon la dernière vague de résultats des audiences du Centre d'Information sur les Médias (novembre 2019-février 2020), les radios du groupe (Bel RTL et Radio Contact) ont enregistré des parts de marché combinées de 22,9%. Quand au bénéfice net du groupe, il a quasiment été divisé par trois: il est passé de 443 millions d'euros au premier semestre 2019 à 156 millions d'euros sur la même période 2020. RTL Group s'attend par ailleurs à une nette baisse de ses recettes et gains en 2020, après des revenus publicitaires plombés par la crise sanitaire au premier semestre. Cependant, l'entreprise pense que la situation de la pub devrait quelque peu s'améliorer au second semestre. Il estime que "le recul de son chiffre d'affaires publicitaire télévisuel sera d'environ 10% au troisième trimestre 2020 par rapport à la même période 2019". "Cependant, le degré d'incertitude quant au chiffre d'affaires publicitaire télévisuel pour le quatrième trimestre 2020 est élevé", met en garde le groupe. Dès lors, RTL Group n'est pas en mesure de fournir des perspectives précises pour l'ensemble de l'exercice 2020, "si ce n'est que le chiffre d'affaires et le bénéfice d'exploitation (EBITA) 2020 seront nettement en dessous de 2019 et de ces dernières années". Fin juin 2020, le groupe enregistrait 1,77 million d'abonnés payants à ses services de streaming en Allemagne et aux Pays-Bas, soit une hausse de 45,2% par rapport à l'année précédente.