Cette "forte croissance" des prêts et des dépôts clientèle en Belgique et en Turquie a contribué à une hausse de 2% par rapport à fin 2014 du total bilantaire de la banque, qui s'élevait à 280 milliards d'euros au 30 juin.

L'administrateur directeur général de BNP Paribas Fortis, Max Jadot, s'est par ailleurs félicité de la "maîtrise continue des frais de gestion" (+3,3%). En Belgique, les coûts augmentent de 1% en raison d'une hausse des taxes et contributions bancaires qui atteignent un total de 268 millions d'euros. La hausse des coûts est plus importante (+9,1%) en Turquie et est expliquée par le "développement continu de l'activité".

"Le contexte reste difficile pour le secteur bancaire, avec la persistance de taux bas et des perspectives de croissance incertaines dans de nombreux pays", a encore indiqué M. Jadot.

Cette "forte croissance" des prêts et des dépôts clientèle en Belgique et en Turquie a contribué à une hausse de 2% par rapport à fin 2014 du total bilantaire de la banque, qui s'élevait à 280 milliards d'euros au 30 juin. L'administrateur directeur général de BNP Paribas Fortis, Max Jadot, s'est par ailleurs félicité de la "maîtrise continue des frais de gestion" (+3,3%). En Belgique, les coûts augmentent de 1% en raison d'une hausse des taxes et contributions bancaires qui atteignent un total de 268 millions d'euros. La hausse des coûts est plus importante (+9,1%) en Turquie et est expliquée par le "développement continu de l'activité". "Le contexte reste difficile pour le secteur bancaire, avec la persistance de taux bas et des perspectives de croissance incertaines dans de nombreux pays", a encore indiqué M. Jadot.