Mercredi, lors de la réunion de la dernière chance, les responsables de Mecamold avaient proposé de sauver 9 emplois supplémentaires mais aussi augmenté les conditions financières entourant le 14e mois. La direction avait aussi accepté de croiser sa liste et celle des syndicats concernant les licenciements. L'entreprise pourrait redémarrer le 11 février prochain.

Mercredi, lors de la réunion de la dernière chance, les responsables de Mecamold avaient proposé de sauver 9 emplois supplémentaires mais aussi augmenté les conditions financières entourant le 14e mois. La direction avait aussi accepté de croiser sa liste et celle des syndicats concernant les licenciements. L'entreprise pourrait redémarrer le 11 février prochain.