"L'objectif est de participer à la prise de décisions concernant nos médias et de maintenir l'indépendance de nos rédactions", ont détaillé Emmanuel Huet, Jean-Christophe Herminaire et Patrick Lemaire, membres fondateurs. La coopérative a ainsi listé une série de sujets sur lesquels elle souhaite être entendue, comme le format du journal, qui avait suscité de vifs débats il y a quelques années.

Les Editions de l'Avenir sont à vendre, comme l'a annoncé le président du CA de Nethys, propriétaire actuel, début septembre. Les déclarations de politique régionale et communautaire en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles mentionnent elles aussi cette vente, ajoutant privilégier la participation du personnel dans l'actionnariat via la coopérative. "On a donc la garantie d'entrer dans le capital et d'avoir au minimum un siège dans le futur CA", ont ajouté les fondateurs. "Ensuite, tout dépendra de la négociation du futur pacte d'actionnaires. Le processus devant aboutir pour le printemps prochain, nous espérons réunir l'argent suffisant pour peser d'ici février."

La valeur des Editions de l'Avenir est en train d'être évaluée.

Les personnes souhaitant devenir coopérateur peuvent prendre au moins une part de 50 euros via le site internet notreavenir.coop. Les investisseurs publics et privés peuvent investir à partir de 100 parts (5.000 euros). L'assemblée générale de "Notre avenir" fonctionnera selon le principe d'"un coopérateur, une voix", quel que soit le montant investi.

"L'objectif est de participer à la prise de décisions concernant nos médias et de maintenir l'indépendance de nos rédactions", ont détaillé Emmanuel Huet, Jean-Christophe Herminaire et Patrick Lemaire, membres fondateurs. La coopérative a ainsi listé une série de sujets sur lesquels elle souhaite être entendue, comme le format du journal, qui avait suscité de vifs débats il y a quelques années. Les Editions de l'Avenir sont à vendre, comme l'a annoncé le président du CA de Nethys, propriétaire actuel, début septembre. Les déclarations de politique régionale et communautaire en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles mentionnent elles aussi cette vente, ajoutant privilégier la participation du personnel dans l'actionnariat via la coopérative. "On a donc la garantie d'entrer dans le capital et d'avoir au minimum un siège dans le futur CA", ont ajouté les fondateurs. "Ensuite, tout dépendra de la négociation du futur pacte d'actionnaires. Le processus devant aboutir pour le printemps prochain, nous espérons réunir l'argent suffisant pour peser d'ici février." La valeur des Editions de l'Avenir est en train d'être évaluée. Les personnes souhaitant devenir coopérateur peuvent prendre au moins une part de 50 euros via le site internet notreavenir.coop. Les investisseurs publics et privés peuvent investir à partir de 100 parts (5.000 euros). L'assemblée générale de "Notre avenir" fonctionnera selon le principe d'"un coopérateur, une voix", quel que soit le montant investi.