"Le marché de la télévision est en totale transformation dans le monde entier. La télévision classique reste très populaire mais l'offre croissante de la télévision digitale et des plateformes vidéo change le comportement des téléspectateurs et le modèle commercial de la télévision", explique l'entreprise. "La concurrence a fortement évolué avec l'arrivée d'acteurs comme Netflix, Apple et Disney".

DPG Media a beaucoup investi ces dernières années dans la transformation digitale avec notamment la plateforme gratuite VTM Go. "Mais, pour assurer le leadership sur le marché local et pouvoir concurrencer les grands acteurs internationaux, DPG Media a choisi une digitalisation en profondeur et une adaptation de l'organisation TV".

DPG ambitionne le développement d'une plateforme de streaming avec une offre digitale payante de séries et films nationaux et étrangers, une sorte de "Netflix flamand". Des investissements seront aussi menés dans la publicité et la technologie data. Enfin, un budget est aussi prévu pour le développement d'un contenu local.

Le conseil d'entreprise de mardi a donné des précisions sur ses projets et les conséquences pour l'organisation. 145 emplois sont menacé au sein de l'organisation TV classique et dans les services de support. Des changements auront lieu aussi au sein du management et de la direction.

La phase d'information et de consultation a été lancée.

Les autres activités de DPG Media ne sont pas concernées par ces changements.