Sur le site d'Eurotunnel, où près de 3.000 camions étaient passés lundi matin depuis jeudi minuit, "tout se passe très bien", a indiqué un porte-parole du groupe exploitant Getlink. Depuis la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen et le rétablissement des formalités douanières, disparues depuis des décennies, seuls deux poids lourds "ont été rejetés et redirigés vers le bâtiment des formalités sur site" pour se mettre en conformité, faute d'avoir accompli en amont comme prévu les procédures requises.

"Aucune file d'attente, aucune congestion" non plus au port de Calais, selon Benoit Rochet, son directeur général délégué. "Le trafic est très faible", avec 21 départs de ferries prévus dans la journée, contre une moyenne habituelle de plus d'une trentaine, les compagnies maritimes se réservant d'adapter leurs programmes en fonction de la demande, a-t-il précisé.

Les responsables tablent pour début janvier sur une "reprise progressive" des échanges "après les stocks constitués en décembre" par les entreprises avant la fin, jeudi à 23H00 GMT, de la période de transition de 11 mois introduite depuis la date formelle du Brexit, le 31 janvier 2020, a-t-il rappelé.

Sur le site d'Eurotunnel, où près de 3.000 camions étaient passés lundi matin depuis jeudi minuit, "tout se passe très bien", a indiqué un porte-parole du groupe exploitant Getlink. Depuis la sortie du Royaume-Uni du marché unique européen et le rétablissement des formalités douanières, disparues depuis des décennies, seuls deux poids lourds "ont été rejetés et redirigés vers le bâtiment des formalités sur site" pour se mettre en conformité, faute d'avoir accompli en amont comme prévu les procédures requises. "Aucune file d'attente, aucune congestion" non plus au port de Calais, selon Benoit Rochet, son directeur général délégué. "Le trafic est très faible", avec 21 départs de ferries prévus dans la journée, contre une moyenne habituelle de plus d'une trentaine, les compagnies maritimes se réservant d'adapter leurs programmes en fonction de la demande, a-t-il précisé. Les responsables tablent pour début janvier sur une "reprise progressive" des échanges "après les stocks constitués en décembre" par les entreprises avant la fin, jeudi à 23H00 GMT, de la période de transition de 11 mois introduite depuis la date formelle du Brexit, le 31 janvier 2020, a-t-il rappelé.