Cela ne vous a sûrement pas échappé : ce 14 février est le jour de la Saint-Valentin ! Peut-être avez-vous d'ailleurs rencontré votre valentin(e) au travail ? Ou bien avez-vous craqué sur votre collègue et n'osez pas lui dire...

Chaque pays - et même chaque entreprise - dispose de ses propres règles concernant l'amour au travail. On vous dit tout sur celles en vigueur en Belgique.

"Un employeur ne peut pas interdire les relations amoureuses au travail"

Un travailleur belge sur dix a déjà flirté ou est tombé amoureux d'un collègue ; 7 % se sont retrouvés dans le même lit au moins une fois ; et 6 % ont embrassé ou eu une relation avec quelqu'un au travail.

C'est ce qui ressort d'une enquête menée en 2019 pour le compte de Tempo-Team - un prestataire de services ressources humaines spécialisé dans le domaine du travail intérimaire en Belgique - auprès d'un échantillon de 2050 travailleurs et employeurs belges.

Pour Catherine Mairy, Legal Expert chez Partena Professional, une agence d'entreprenariat belge, l'employeur ne peut techniquement pas interdire les relations amoureuses au travail. "Toute personne a droit à une vie privée et les relations amoureuses en font partie", explique-t-elle.

Pas obligé d'en informer son employeur

Si deux collègues qui font partie d'un même service ont une relation amoureuse, ils ne sont pas obligés d'en informer leur employeur. Néanmoins, Catherine Mairy tient à nuancer cette affirmation :

Même si ce n'est pas interdit de travailler ensemble lorsqu'on est en couple, il ne faut pas que cette relation entraîne un conflit d'intérêts ou certains abus. Pour prévenir ce type de situation, il est important d'avoir des règles claires et connues de tous au sein de l'entreprise.

Une relation amoureuse entre collègues impacte forcément une équipe, et chaque entreprise a son propre réglement. Il est donc préférable de se renseigner sur la politique de l'entreprise avant de se lancer dans l'aventure.

Si l'employeur découvre votre relation amoureuse, ou que vous la lui avouez, ce dernier peut proposer à l'un des deux de changer de service, surtout s'il y a conflit d'intérêts ou risque de conflit d'intérêts.

Mais Catherine Mairy précise que "ce changement ne peut causer aucun préjudice aux travailleurs concernés. Cela devra toujours se faire d'un commun accord encore les collaborateurs et l'employeur. "

Cependant, si l'employeur estime que la relation amoureuse a une influence sur le bon fonctionnement de l'équipe ou de l'entreprise, celui-ci a le droit d'intervenir. L'experte ajoute qu' "il n'est pas envisageable qu'un travailleur ou une travailleuse soit 'avantagé' grâce à la relation amoureuse qu'il / elle entretient. "

En conclusion, une relation amoureuse au travail est tout à fait possible. Mais il est préférable de d'abord vous renseigner sur la politique de l'entreprise et de vous assurer qu'il n'y aura aucun conflit d'intérêt ou d'impact négatif sur votre travail.

Aurore Dessaigne

Cela ne vous a sûrement pas échappé : ce 14 février est le jour de la Saint-Valentin ! Peut-être avez-vous d'ailleurs rencontré votre valentin(e) au travail ? Ou bien avez-vous craqué sur votre collègue et n'osez pas lui dire... Chaque pays - et même chaque entreprise - dispose de ses propres règles concernant l'amour au travail. On vous dit tout sur celles en vigueur en Belgique.Un travailleur belge sur dix a déjà flirté ou est tombé amoureux d'un collègue ; 7 % se sont retrouvés dans le même lit au moins une fois ; et 6 % ont embrassé ou eu une relation avec quelqu'un au travail.C'est ce qui ressort d'une enquête menée en 2019 pour le compte de Tempo-Team - un prestataire de services ressources humaines spécialisé dans le domaine du travail intérimaire en Belgique - auprès d'un échantillon de 2050 travailleurs et employeurs belges.Pour Catherine Mairy, Legal Expert chez Partena Professional, une agence d'entreprenariat belge, l'employeur ne peut techniquement pas interdire les relations amoureuses au travail. "Toute personne a droit à une vie privée et les relations amoureuses en font partie", explique-t-elle.Si deux collègues qui font partie d'un même service ont une relation amoureuse, ils ne sont pas obligés d'en informer leur employeur. Néanmoins, Catherine Mairy tient à nuancer cette affirmation : Une relation amoureuse entre collègues impacte forcément une équipe, et chaque entreprise a son propre réglement. Il est donc préférable de se renseigner sur la politique de l'entreprise avant de se lancer dans l'aventure.Si l'employeur découvre votre relation amoureuse, ou que vous la lui avouez, ce dernier peut proposer à l'un des deux de changer de service, surtout s'il y a conflit d'intérêts ou risque de conflit d'intérêts.Mais Catherine Mairy précise que "ce changement ne peut causer aucun préjudice aux travailleurs concernés. Cela devra toujours se faire d'un commun accord encore les collaborateurs et l'employeur. "Cependant, si l'employeur estime que la relation amoureuse a une influence sur le bon fonctionnement de l'équipe ou de l'entreprise, celui-ci a le droit d'intervenir. L'experte ajoute qu' "il n'est pas envisageable qu'un travailleur ou une travailleuse soit 'avantagé' grâce à la relation amoureuse qu'il / elle entretient. "En conclusion, une relation amoureuse au travail est tout à fait possible. Mais il est préférable de d'abord vous renseigner sur la politique de l'entreprise et de vous assurer qu'il n'y aura aucun conflit d'intérêt ou d'impact négatif sur votre travail. Aurore Dessaigne