Comme c'était prévu, fort de son accord d'acquisition des 27,03% que possède Bois Sauvage, Greiner, le fabricant autrichien de plastique, a lancé la semaine dernière son OPA sur Recticel. Le prix proposé (13,50 euros par action) est jugé insuffisant tant par les experts financiers que par la direction de l'entreprise belge.

Pour contrer cette OPA inamicale, Recticel a annoncé ce lundi la vente de sa division mousses techniques qui intéressait Greiner au plus haut point. Carpenter, un groupe américain, a accepté de mettre 656 millions d'euros sur la table. Avec la vente en cours du département literies, Recticel se concentrera à court terme sur l'isolation, un segment en pleine expansion. Sera-ce suffisant pour faire fuir Greiner?

Comme c'était prévu, fort de son accord d'acquisition des 27,03% que possède Bois Sauvage, Greiner, le fabricant autrichien de plastique, a lancé la semaine dernière son OPA sur Recticel. Le prix proposé (13,50 euros par action) est jugé insuffisant tant par les experts financiers que par la direction de l'entreprise belge. Pour contrer cette OPA inamicale, Recticel a annoncé ce lundi la vente de sa division mousses techniques qui intéressait Greiner au plus haut point. Carpenter, un groupe américain, a accepté de mettre 656 millions d'euros sur la table. Avec la vente en cours du département literies, Recticel se concentrera à court terme sur l'isolation, un segment en pleine expansion. Sera-ce suffisant pour faire fuir Greiner?