Les salaires bruts versés aux travailleurs à temps plein ont augmenté de 5,5% entre janvier 2021 et 2022 en Belgique, selon les données chiffrées de Securex.

La hausse des salaires bruts chez les employés a été plus importante (+7%) que celle des ouvriers (+2,3%). Les coûts salariaux ont également augmenté au cours de cette période, de 6,7% pour les employés et de 2% pour les ouvriers. Cependant, les salaires bruts et les coûts salariaux des ouvriers sont toujours inférieurs à ceux de janvier 2020 (-4,8%).

"Les salaires bruts et les coûts salariaux des ouvriers doivent encore augmenter ", explique Els Vanderhaegen, Legal Expert Knowledge Center Payroll Services chez Securex. "Dans certains secteurs, les salaires doivent encore être indexés et, dans d'autres, des indexations supplémentaires sont à venir."

Quel salaire brut pour un employé ?

À la fin de la pandémie, les travailleurs ont vu leur salaire brut augmenter sur leur fiche de paie. Alors que les salaires bruts versés aux employés en janvier 2021 étaient encore à peu près les mêmes qu'en janvier 2020, ceux-ci ont augmenté de 7% en janvier de cette année par rapport au même mois l'année dernière.

Pour les employés de la Commission Paritaire 200, l'augmentation des salaires bruts payés en janvier 2022 est même de 7,9%. Les ouvriers qui, en janvier 2021, percevaient un salaire brut inférieur de 7,3% à celui de janvier 2020, ont vu leur salaire brut augmenter de 2,3% en janvier 2022, ce qui est toujours inférieur de 4,8% à celui de janvier 2020.

Concrètement, cela signifie qu'un employé gagne en moyenne 3757 euros bruts et un ouvrier 2480 euros (sans les primes) en janvier 2022.

Le chômage temporaire imposé par la pandémie a fait diminuer les coûts salariaux dans l'Horeca de 24,5% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020.
Le chômage temporaire imposé par la pandémie a fait diminuer les coûts salariaux dans l'Horeca de 24,5% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020.

L'augmentation salariale va se poursuivre

Selon Els Vanderhaegen, Legal Expert Knowledge Center Payroll Services chez Securex, ces augmentations vont se poursuivre :"Pour les employés, une indexation supplémentaire arrivera bientôt mais nous nous attendons surtout à de fortes augmentations du côté des ouvriers. En effet, tous les secteurs n'ont pas encore connu une indexation en janvier et, dans certains secteurs, des indexations supplémentaires sont encore à venir. Les salaires bruts augmenteront également de nouveau à mesure que l'application du chômage temporaire diminuera. En raison du chômage temporaire, les salaires bruts versés aux ouvriers sont toujours inférieurs à ceux de janvier 2020. "

Une évolution similaire des coûts salariaux

En ce qui concerne l'évolution des coûts salariaux pour l'employeur, Securex constate une évolution en parallèle. Le coût salarial pour l'employeur a augmenté de 5% entre 2021 et 2022. Chez les employés, les coûts salariaux ont augmenté nettement plus (+6,7%) que chez les ouvriers (+2%).

Pour les employés de la Commission Paritaire 200, il y a même eu une augmentation de 7,5%. Tout comme pour les salaires bruts, les coûts salariaux des ouvriers en janvier 2022 sont toujours inférieurs au niveau "pré-Covid" de janvier 2020 (-5%). Aussi en ce qui concerne les coûts salariaux, Securex s'attend encore à une nouvelle augmentation.

L'Horeca en outsider

Le secteur de l'Horeca a été très durement touché par la pandémie du Covid-19. À cause du confinement, le taux de chômage dans le secteur de l'Horeca a augmenté jusqu'à 26,7% en janvier 2021, contre seulement 0,5% en janvier 2020. Par conséquent, les coûts salariaux dans l'Horeca ont diminué de 24,5% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020. Les salaires bruts ont suivi avec une baisse de 24,5%. En janvier de cette année, les coûts salariaux étaient toujours inférieurs de 3,3% à ceux de janvier 2020. Cela s'explique par le fait que le chômage dans le secteur de l'hôtellerie (7,6%) est encore plus important qu'avant la période corona.

Les salaires bruts versés aux travailleurs à temps plein ont augmenté de 5,5% entre janvier 2021 et 2022 en Belgique, selon les données chiffrées de Securex. La hausse des salaires bruts chez les employés a été plus importante (+7%) que celle des ouvriers (+2,3%). Les coûts salariaux ont également augmenté au cours de cette période, de 6,7% pour les employés et de 2% pour les ouvriers. Cependant, les salaires bruts et les coûts salariaux des ouvriers sont toujours inférieurs à ceux de janvier 2020 (-4,8%). "Les salaires bruts et les coûts salariaux des ouvriers doivent encore augmenter ", explique Els Vanderhaegen, Legal Expert Knowledge Center Payroll Services chez Securex. "Dans certains secteurs, les salaires doivent encore être indexés et, dans d'autres, des indexations supplémentaires sont à venir." À la fin de la pandémie, les travailleurs ont vu leur salaire brut augmenter sur leur fiche de paie. Alors que les salaires bruts versés aux employés en janvier 2021 étaient encore à peu près les mêmes qu'en janvier 2020, ceux-ci ont augmenté de 7% en janvier de cette année par rapport au même mois l'année dernière. Pour les employés de la Commission Paritaire 200, l'augmentation des salaires bruts payés en janvier 2022 est même de 7,9%. Les ouvriers qui, en janvier 2021, percevaient un salaire brut inférieur de 7,3% à celui de janvier 2020, ont vu leur salaire brut augmenter de 2,3% en janvier 2022, ce qui est toujours inférieur de 4,8% à celui de janvier 2020.Concrètement, cela signifie qu'un employé gagne en moyenne 3757 euros bruts et un ouvrier 2480 euros (sans les primes) en janvier 2022.Selon Els Vanderhaegen, Legal Expert Knowledge Center Payroll Services chez Securex, ces augmentations vont se poursuivre :"Pour les employés, une indexation supplémentaire arrivera bientôt mais nous nous attendons surtout à de fortes augmentations du côté des ouvriers. En effet, tous les secteurs n'ont pas encore connu une indexation en janvier et, dans certains secteurs, des indexations supplémentaires sont encore à venir. Les salaires bruts augmenteront également de nouveau à mesure que l'application du chômage temporaire diminuera. En raison du chômage temporaire, les salaires bruts versés aux ouvriers sont toujours inférieurs à ceux de janvier 2020. "En ce qui concerne l'évolution des coûts salariaux pour l'employeur, Securex constate une évolution en parallèle. Le coût salarial pour l'employeur a augmenté de 5% entre 2021 et 2022. Chez les employés, les coûts salariaux ont augmenté nettement plus (+6,7%) que chez les ouvriers (+2%).Pour les employés de la Commission Paritaire 200, il y a même eu une augmentation de 7,5%. Tout comme pour les salaires bruts, les coûts salariaux des ouvriers en janvier 2022 sont toujours inférieurs au niveau "pré-Covid" de janvier 2020 (-5%). Aussi en ce qui concerne les coûts salariaux, Securex s'attend encore à une nouvelle augmentation.L'Horeca en outsiderLe secteur de l'Horeca a été très durement touché par la pandémie du Covid-19. À cause du confinement, le taux de chômage dans le secteur de l'Horeca a augmenté jusqu'à 26,7% en janvier 2021, contre seulement 0,5% en janvier 2020. Par conséquent, les coûts salariaux dans l'Horeca ont diminué de 24,5% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020. Les salaires bruts ont suivi avec une baisse de 24,5%. En janvier de cette année, les coûts salariaux étaient toujours inférieurs de 3,3% à ceux de janvier 2020. Cela s'explique par le fait que le chômage dans le secteur de l'hôtellerie (7,6%) est encore plus important qu'avant la période corona.