Ce débrayage de 24 heures lancé par les syndicats allemands de pilotes, Cockpit, et de personnel commercial, Verdi, doit débuter mercredi à 01h00 GMT.

Suppressions d'emplois

"Si ces menaces de grève continuent, elles mèneront à une réduction des opérations en Allemagne et à des suppressions d'emplois pour les pilotes comme le personnel naviguant, en particulier dans les aéroports allemands secondaires, où nous enregistrons des pertes chaque hiver", a déclaré dans un communiqué le directeur marketing de Ryanair, Kenny Jacobs.

Une autre grève, du personnel de cabine, devrait avoir lieu le 28 septembre en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie et au Portugal. L'Allemagne pourrait également se joindre à ce mouvement, tout comme des organisations de pilotes. Les différents syndicats à travers l'Europe demandent l'application des législations nationales sur le travail et non de la seule irlandaise.

Ce débrayage de 24 heures lancé par les syndicats allemands de pilotes, Cockpit, et de personnel commercial, Verdi, doit débuter mercredi à 01h00 GMT."Si ces menaces de grève continuent, elles mèneront à une réduction des opérations en Allemagne et à des suppressions d'emplois pour les pilotes comme le personnel naviguant, en particulier dans les aéroports allemands secondaires, où nous enregistrons des pertes chaque hiver", a déclaré dans un communiqué le directeur marketing de Ryanair, Kenny Jacobs. Une autre grève, du personnel de cabine, devrait avoir lieu le 28 septembre en Belgique, aux Pays-Bas, en Espagne, en Italie et au Portugal. L'Allemagne pourrait également se joindre à ce mouvement, tout comme des organisations de pilotes. Les différents syndicats à travers l'Europe demandent l'application des législations nationales sur le travail et non de la seule irlandaise.