Selon une enquête réalisée par le bureau d'études iVOX pour le compte de la société Robert Half, spécialisée dans le recrutement spécialisé, pas moins de 43,9% des employés belges déclarent effectivement ne jamais discuter de salaire avec leurs collègues. Étonnement, les jeunes employés sont plus ouverts à la discussion sur leur salaire que leurs aînés. En effet, 62,4% des employés belges de moins de 34 ans ne voient aucun inconvénient à révéler le montant de leur salaire à leurs collègues.

Les employés belges trouvent que ce n'est pas professionnel (26%) de parler de son salaire, pensent que cela pourrait entraîner de la jalousie (29%), ou ne se sentent tout simplement pas à l'aise avec le fait d'en parler ouvertement (26%). Les femmes (46%) sont également beaucoup plus réticentes à en parler que les hommes (41,3%).

Parmi ceux qui parlent de leur salaire avec leurs collègues, 33% ne le font pas de manière concrète. Par exemple, ils ne disent pas exactement combien ils gagnent mais ils donnent une certaine indication.

"Bien que nous remarquions que la jeune génération est plus ouverte à la discussion autour de son salaire, cela reste un sujet sensible, estime Joël Poilvache, Directeur de Robert Half. Cela peut conduire à des malentendus et à des frustrations car il n'y a tout simplement pas de contexte. Au lieu d'en discuter avec vos collègues, il est préférable d'avoir une conversation ouverte et constructive avec votre responsable ou les ressources humaines. En tout état de cause, une politique salariale claire et équitable est essentielle dans chaque entreprise - certainement sur le marché actuel - et une rémunération correcte et égale entre les hommes et les femmes sur la base de critères objectifs est primordiale pour atteindre cette équité."

Selon une enquête réalisée par le bureau d'études iVOX pour le compte de la société Robert Half, spécialisée dans le recrutement spécialisé, pas moins de 43,9% des employés belges déclarent effectivement ne jamais discuter de salaire avec leurs collègues. Étonnement, les jeunes employés sont plus ouverts à la discussion sur leur salaire que leurs aînés. En effet, 62,4% des employés belges de moins de 34 ans ne voient aucun inconvénient à révéler le montant de leur salaire à leurs collègues.Les employés belges trouvent que ce n'est pas professionnel (26%) de parler de son salaire, pensent que cela pourrait entraîner de la jalousie (29%), ou ne se sentent tout simplement pas à l'aise avec le fait d'en parler ouvertement (26%). Les femmes (46%) sont également beaucoup plus réticentes à en parler que les hommes (41,3%).Parmi ceux qui parlent de leur salaire avec leurs collègues, 33% ne le font pas de manière concrète. Par exemple, ils ne disent pas exactement combien ils gagnent mais ils donnent une certaine indication. "Bien que nous remarquions que la jeune génération est plus ouverte à la discussion autour de son salaire, cela reste un sujet sensible, estime Joël Poilvache, Directeur de Robert Half. Cela peut conduire à des malentendus et à des frustrations car il n'y a tout simplement pas de contexte. Au lieu d'en discuter avec vos collègues, il est préférable d'avoir une conversation ouverte et constructive avec votre responsable ou les ressources humaines. En tout état de cause, une politique salariale claire et équitable est essentielle dans chaque entreprise - certainement sur le marché actuel - et une rémunération correcte et égale entre les hommes et les femmes sur la base de critères objectifs est primordiale pour atteindre cette équité."