Le Premier ministre, Alexander De Croo, a en effet annoncé à l'issue d'un Comité de concertation qu'une personne de retour en Belgique d'un séjour en zone rouge de plus de 48 heures devra rester en quarantaine. Elle devra en outre passer un test de dépistage PCR le premier jour et le septième de jour de cette quarantaine.

Le Voka redoute, dès lors, que plusieurs dizaines de milliers d'employés ne puissent pas se rendre au travail après les fêtes. "Les employés revenant d'une zone rouge seront absents pendant au moins une semaine à cause de la quarantaine, s'ils ne peuvent pas télétravailler", indique l'organisation. "Les employés étrangers actifs dans nos entreprises, et qui ont séjourné dans leur pays d'origine pendant les vacances, ne pourront pas non plus se remettre à la tâche immédiatement, dès leur retour."

L'organisation patronale dit toutefois comprendre que ces mesures ont été prises pour éviter une troisième vague. Elle relève que des exceptions ont été prévues pour les personnes exerçant des fonctions critiques dans des secteurs essentiels, mais elle appelle néanmoins à éviter tout voyage non professionnel à l'étranger.

La mesure de quarantaine obligatoire s'appliquera à partir du 31 décembre, soit jeudi, et sera d'application au moins jusqu'au 15 janvier.

Le Premier ministre, Alexander De Croo, a en effet annoncé à l'issue d'un Comité de concertation qu'une personne de retour en Belgique d'un séjour en zone rouge de plus de 48 heures devra rester en quarantaine. Elle devra en outre passer un test de dépistage PCR le premier jour et le septième de jour de cette quarantaine. Le Voka redoute, dès lors, que plusieurs dizaines de milliers d'employés ne puissent pas se rendre au travail après les fêtes. "Les employés revenant d'une zone rouge seront absents pendant au moins une semaine à cause de la quarantaine, s'ils ne peuvent pas télétravailler", indique l'organisation. "Les employés étrangers actifs dans nos entreprises, et qui ont séjourné dans leur pays d'origine pendant les vacances, ne pourront pas non plus se remettre à la tâche immédiatement, dès leur retour." L'organisation patronale dit toutefois comprendre que ces mesures ont été prises pour éviter une troisième vague. Elle relève que des exceptions ont été prévues pour les personnes exerçant des fonctions critiques dans des secteurs essentiels, mais elle appelle néanmoins à éviter tout voyage non professionnel à l'étranger. La mesure de quarantaine obligatoire s'appliquera à partir du 31 décembre, soit jeudi, et sera d'application au moins jusqu'au 15 janvier.