Dans le domaine scientifique, ce sont donc Hannelore Bové et Angelique Van Ombergen qui ont ainsi été distinguées par le 30 Under 30 de Forbes.
...

Dans le domaine scientifique, ce sont donc Hannelore Bové et Angelique Van Ombergen qui ont ainsi été distinguées par le 30 Under 30 de Forbes.Attachée à l'Université de Hasselt, la première a développé une technique qui permet de visualiser et - plus important encore - de quantifier la pollution dans le corps humain. Un balayage par rayon laser permet en effet de visualiser la présence, dans les poumons, le sang ou l'urine, de particules fines de suie issues de la combustion du diesel ou du bois. Ainsi, pourra être scientifiquement étudié le lien entre la présence de ces particules et leur effet sur notre santé. Passionnée par les voyages dans l'espace, Angelique Van Ombergen, est, elle, attachée à l'Université d'Anvers. Elle étudie les effets de l'apesanteur sur le cerveau humain. En l'absence de gravité, le liquide céphalo-rachidien a tendance à y monter et à en modifier l'anatomie structurelle. Pour les effets fonctionnels de ce mouvement, des études sont en cours. Côté entrepreneuriat, ce sont des étudiantes en économie, les jumelles Joyce et Raissa De Haas, qui ont été remarquées. Les deux soeurs, de nationalité néerlandaise mais ayant grandi en Belgique, n'aimaient pas la bière et trouvaient les cocktails servis lors de fêtes étudiantes sans goût... au point d'en imaginer et d'en confectionner d'autres, nettement plus savoureux. Après leurs études et un bref passage dans le monde bancaire, elles décident de revenir à leurs premières amours et fondent, outre-Manche, Double Dutch Drinks, qui produit des boissons toniques haut de gamme. Séduit, Richard Branson sacre Double Dutch Drinks " start-up la plus inspirante de Grande-Bretagne ". Depuis, les grands du luxe se bousculent auprès d'elles. Cette année, les deux soeurs espèrent écouler 10 millions de bouteilles.