Le 9 janvier dernier, Stromae a doublement surpris. Sur le plateau du journal de TF1, il a non seulement bluffé son audience (et créé le buzz) en répondant en chanson à une question de la journaliste Anne-Claire Coudray, mais il a aussi détonné en arborant un look en rupture totale avec ses précédentes apparitions. Fini le bermuda façon petit garçon et les motifs bariolés qui ont patiemment construit son personnage, Stromae arborait cette fois un costume et une cravate bleu marine qui lui donnaient soudainement un statut de "présidentiable" à l'heure du JT.

Derrière ce look austère censé appuyer un propos sérieux, on retrouve une institution de la mode masculine belge. C'est en effet la Maison Degand, située avenue Louise à Bruxelles, qui a fourni le costume du maestro pour cet événement médiatique. Une demi-surprise puisque la Maison Degand a aussi confectionné la tenue que porte l'artiste sur la pochette de son nouvel album dont la sortie est prévue le 4 mars prochain. "C'est en effet notre maison qui a réalisé le costume de Stromae, confirme le tailleur Pierre Degand, mais cela s'est fait sous la direction artistique de son épouse Coralie Barbier. Notre collaboration remonte déjà au mois de juin. Le couple est venu à la boutique et très vite, nos sensibilités ont matché !".

pg
© pg

Travail d'équipe

Styliste de formation, la femme de Stromae veille aussi sur le label Mosaert et ses collections de mode (portées par l'artiste) qui existent depuis 10 ans déjà. Pour la pochette du nouvel album Multitude, c'est donc un costume à carreaux recouvert d'une mini-cape que porte le chanteur belge démultiplié. Un look imaginé par Coralie Barbier, mais confectionné par Pierre Degand qui a apporté son expertise sur les motifs et les matières pour mener à bien le projet vestimentaire.

Ce costume sera-t-il bientôt commercialisé dans la célèbre boutique de l'avenue Louise ? "Pas du tout, rétorque Pierre Degand. Il s'agit d'une pièce unique et il n'y a, pour l'instant, aucune autre collaboration prévue entre Mosaert et la Maison Degand. Mais vous savez, notre relation vient à peine de débuter. Je les reçois bientôt à dîner..."

Traduction : nous ne sommes peut-être donc pas au bout de nos surprises stylistiques !

Le 9 janvier dernier, Stromae a doublement surpris. Sur le plateau du journal de TF1, il a non seulement bluffé son audience (et créé le buzz) en répondant en chanson à une question de la journaliste Anne-Claire Coudray, mais il a aussi détonné en arborant un look en rupture totale avec ses précédentes apparitions. Fini le bermuda façon petit garçon et les motifs bariolés qui ont patiemment construit son personnage, Stromae arborait cette fois un costume et une cravate bleu marine qui lui donnaient soudainement un statut de "présidentiable" à l'heure du JT.Derrière ce look austère censé appuyer un propos sérieux, on retrouve une institution de la mode masculine belge. C'est en effet la Maison Degand, située avenue Louise à Bruxelles, qui a fourni le costume du maestro pour cet événement médiatique. Une demi-surprise puisque la Maison Degand a aussi confectionné la tenue que porte l'artiste sur la pochette de son nouvel album dont la sortie est prévue le 4 mars prochain. "C'est en effet notre maison qui a réalisé le costume de Stromae, confirme le tailleur Pierre Degand, mais cela s'est fait sous la direction artistique de son épouse Coralie Barbier. Notre collaboration remonte déjà au mois de juin. Le couple est venu à la boutique et très vite, nos sensibilités ont matché !".Travail d'équipeStyliste de formation, la femme de Stromae veille aussi sur le label Mosaert et ses collections de mode (portées par l'artiste) qui existent depuis 10 ans déjà. Pour la pochette du nouvel album Multitude, c'est donc un costume à carreaux recouvert d'une mini-cape que porte le chanteur belge démultiplié. Un look imaginé par Coralie Barbier, mais confectionné par Pierre Degand qui a apporté son expertise sur les motifs et les matières pour mener à bien le projet vestimentaire.Ce costume sera-t-il bientôt commercialisé dans la célèbre boutique de l'avenue Louise ? "Pas du tout, rétorque Pierre Degand. Il s'agit d'une pièce unique et il n'y a, pour l'instant, aucune autre collaboration prévue entre Mosaert et la Maison Degand. Mais vous savez, notre relation vient à peine de débuter. Je les reçois bientôt à dîner..."Traduction : nous ne sommes peut-être donc pas au bout de nos surprises stylistiques !