Les drones n'ont pas encore envahi le ciel mais les industriels se préparent à une utilisation de plus en plus intensive de ces petits appareils volants. Proximus y voit une opportunité de diversification. Spécialiste de la connectivité, l'opérateur télécom planche sur une plateforme intégrée qui facilitera le déploiement de drones professionnels. Baptisée "The 6...

Les drones n'ont pas encore envahi le ciel mais les industriels se préparent à une utilisation de plus en plus intensive de ces petits appareils volants. Proximus y voit une opportunité de diversification. Spécialiste de la connectivité, l'opérateur télécom planche sur une plateforme intégrée qui facilitera le déploiement de drones professionnels. Baptisée "The 6th network" (le sixième réseau), cette plateforme débutera sa phase de développement en 2021 avec des premiers tests techniques. Pour mettre sur pied ce nouveau projet aérien, Proximus a signé un partenariat avec deux acteurs de premier plan. La start-up belge DroneMatrix, basée à Hasselt, s'occupera de la solution logicielle. Cette jeune pousse fournit à ses clients (de grandes entreprises) des outils de surveillance et de monitoring par drone. L'opérateur télécom a également embarqué Skeydrone dans le projet. Il s'agit d'une filiale de Skeyes (ex-Belgocontrol), l'organisme chargé du contrôle aérien en Belgique. Skeydrone amène son expertise en matière de gestion du trafic aérien et de la réglementation qui s'y rapporte. Ce dernier point est particulièrement sensible. Ce sont en effet des questions réglementaires et d'autorisation de survol du territoire qui restreignent actuellement la mise sur pied de services utilisant les drones. Si la livraison de colis pour les particuliers n'est pas encore réellement envisageable, quantité d'applications industrielles sont actuellement en développement: surveillance de sites industriels difficilement accessibles, sécurisation d'usines, inventaire automatisé dans des entrepôts, etc. Ce sont bien ces applications que le nouveau consortium constitué autour de Proximus veut faire émerger. Les premières offres commerciales ne sont pas attendues avant la fin de la phase de test prévue l'année prochaine.