"Doktr, c'est la possibilité d'entrer instantanément en contact avec un médecin qualifié à distance et via son smartphone, où vous voulez, quand vous voulez, tout simplement", explique Guillaume Boutin, CEO de Proximus.

"Un internet hyperstandardisé, uniforme et conventionnel ne convient plus", poursuit-il. "Le terrain de jeu est énorme et nous avons l'ambition de devenir le compagnon numérique de tous les citoyens dans leur quotidien (...). En Belgique, on a tendance à se sous-estimer, à penser que nous ne pouvons pas rivaliser avec la Silicon Valley. Pourtant, notre capacité à innover est énorme. La preuve? Nous avons développé cette application, de l'idée au lancement, en moins d'un an."

Dans un premier temps, le service permettra d'entrer en contact avec des généralistes pour bénéficier des soins primaires de base. Les patients pourront se connecter via l'application Itsme et la technologique prévoit un échange vidéo optimal avec le médecin. Un module de paiement sera également intégré au système.

Ensuite, les versions vont s'enrichir peu à peu, et les patients pourront consulter notamment des spécialistes et des organismes paramédicaux.

"Dans le futur, la réalité sera hybride avec des consultations physiques et digitales. Ces dernières permettront d'évoluer vers une médecine de plus en plus préventive. Nous pensons, d'autre part, que la santé numérique peut contribuer à soulager la pression sur les soignants et simplifier la vie du patient... D'où l'utilité d'une telle app", commente Renaud Tilmans, chief customer operations officer.

Doktr a été développée en collaboration avec tout un écosystème: les associations de médecins, les mutualités, l'Inami, les gouvernements fédéral et régionaux.

L'application sera prochainement disponible, en juin, sur Android et iOS.

"Doktr, c'est la possibilité d'entrer instantanément en contact avec un médecin qualifié à distance et via son smartphone, où vous voulez, quand vous voulez, tout simplement", explique Guillaume Boutin, CEO de Proximus. "Un internet hyperstandardisé, uniforme et conventionnel ne convient plus", poursuit-il. "Le terrain de jeu est énorme et nous avons l'ambition de devenir le compagnon numérique de tous les citoyens dans leur quotidien (...). En Belgique, on a tendance à se sous-estimer, à penser que nous ne pouvons pas rivaliser avec la Silicon Valley. Pourtant, notre capacité à innover est énorme. La preuve? Nous avons développé cette application, de l'idée au lancement, en moins d'un an." Dans un premier temps, le service permettra d'entrer en contact avec des généralistes pour bénéficier des soins primaires de base. Les patients pourront se connecter via l'application Itsme et la technologique prévoit un échange vidéo optimal avec le médecin. Un module de paiement sera également intégré au système. Ensuite, les versions vont s'enrichir peu à peu, et les patients pourront consulter notamment des spécialistes et des organismes paramédicaux. "Dans le futur, la réalité sera hybride avec des consultations physiques et digitales. Ces dernières permettront d'évoluer vers une médecine de plus en plus préventive. Nous pensons, d'autre part, que la santé numérique peut contribuer à soulager la pression sur les soignants et simplifier la vie du patient... D'où l'utilité d'une telle app", commente Renaud Tilmans, chief customer operations officer. Doktr a été développée en collaboration avec tout un écosystème: les associations de médecins, les mutualités, l'Inami, les gouvernements fédéral et régionaux. L'application sera prochainement disponible, en juin, sur Android et iOS.