L'objectif de cette opération de modernisation résidait dans une amélioration substantielle du réseau et plus particulièrement du haut débit, jusqu'alors assez limité. Avant cette intervention de Proximus aucun des foyers ne disposait du très haut débit alors qu'aujourd'hui 54% des clients peuvent surfer à la vitesse d'un mégabyte par seconde, précise-t-on chez Proximus.

Afin d'alimenter les 2.554 clients et améliorer le réseau, quelque 26 kilomètres de tranchées ont été ouvertes et 116 km de fibre optiques installés. Proximus a également installé 30 nouvelles armoires de rue.

Des projets sont cependant actuellement à l'étude pour Coo et Francorchamps afin d'améliorer la qualité du réseau qui, selon Proximus, est désormais de très grande qualité sur Stavelot "où on peut surfer comme dans la majorité des grandes villes." La couverture 4G est de 100% en extérieur et 87,21% dans les bâtiments.

Ce projet, qui a nécessité cinq ans de travaux, est le 16e développé par Proximus qui a déjà oeuvré à Nivelles et Verviers alors que des opérations similaires sont en cours à Mons. L'opérateur téléphonique compte intervenir sur 250 de ses bâtiments partout en Belgique dans les dix prochaines années.

L'objectif de cette opération de modernisation résidait dans une amélioration substantielle du réseau et plus particulièrement du haut débit, jusqu'alors assez limité. Avant cette intervention de Proximus aucun des foyers ne disposait du très haut débit alors qu'aujourd'hui 54% des clients peuvent surfer à la vitesse d'un mégabyte par seconde, précise-t-on chez Proximus. Afin d'alimenter les 2.554 clients et améliorer le réseau, quelque 26 kilomètres de tranchées ont été ouvertes et 116 km de fibre optiques installés. Proximus a également installé 30 nouvelles armoires de rue. Des projets sont cependant actuellement à l'étude pour Coo et Francorchamps afin d'améliorer la qualité du réseau qui, selon Proximus, est désormais de très grande qualité sur Stavelot "où on peut surfer comme dans la majorité des grandes villes." La couverture 4G est de 100% en extérieur et 87,21% dans les bâtiments. Ce projet, qui a nécessité cinq ans de travaux, est le 16e développé par Proximus qui a déjà oeuvré à Nivelles et Verviers alors que des opérations similaires sont en cours à Mons. L'opérateur téléphonique compte intervenir sur 250 de ses bâtiments partout en Belgique dans les dix prochaines années.