Près d'un milliard d'euros sont prêtés à Proximus et Ores par la Banque européenne d'investissement (BEI) pour développer et améliorer leurs infrastructures. Proximus va recevoir 400 millions d'euros pour financer un plan d'équipement du pays en fibre optique jusque chez les particuliers et les entreprises. Ce prêt sur 10 ans fait partie d'un programme d'investissement de 811 millions d'euros.
...

Près d'un milliard d'euros sont prêtés à Proximus et Ores par la Banque européenne d'investissement (BEI) pour développer et améliorer leurs infrastructures. Proximus va recevoir 400 millions d'euros pour financer un plan d'équipement du pays en fibre optique jusque chez les particuliers et les entreprises. Ce prêt sur 10 ans fait partie d'un programme d'investissement de 811 millions d'euros. De son côté, l'intercommunale Ores, qui gère le premier réseau de distribution de gaz et d'électricité en Wallonie, va bénéficier de 550 millions d'euros pour couvrir les investissements des cinq prochaines années. Notamment pour financer des travaux d'interconnexion du réseau de gaz et améliorer le branchement des producteurs d'énergies renouvelables. Les 550 millions sur 20 ans d'Ores financent la moitié du programme complet, qui s'élève à 1,15 milliard d'euros (2018-2022). Ce programme est une étape dans un projet plus large, " La fibre en Belgique ", qui vise à amener la fibre optique à 85 % des entreprises. Dans les deux cas, il s'agit de prêts et non de subsides : la BEI a pour mission d'accorder des prêts à des conditions plus favorables que le marché, en taux et en flexibilité. Notamment pour encourager le développement d'infrastructures. Ces financements sont d'autant plus importants que la Belgique est plutôt à la traîne en matière d'investissements publics. La BEI, basée au Luxembourg, peut accorder des financements à des taux et conditions très favorables car elle emprunte elle-même aux meilleures conditions possibles à travers des émissions d'obligations (60 milliards d'euros pour 2018). Elle bénéficie de son statut de banque de l'Union européenne, dont les actionnaires sont les Etats-membres. La BEI affiche un rating long terme Aaa pour Moody's et AAA pour Standard&Poors, supérieur à celui de l'Etat fédéral belge (Aa3 et AA). Proximus a reçu les ratings respectifs A1 et A. En 2017, elle avait signé des financements pour des organisations belges à hauteur de 1,7 milliard d'euros. La BEI avait notamment prêté à Elia, le gestionnaire de transport d'électricité à haute tension, 100 millions d'euros pour financer la connexion d'un parc d'éoliennes en mer au réseau électrique. Elle a aussi participé au lancement d'un programme de Belfius, Belfius Energy Efficiency Package, finançant des projets d'efficacité énergétique pour les entreprises, les hôpitaux, les écoles, des entreprises publiques et des ASBL.