Une étude d'Idea Consult affirmait en 2018 que deux aide-ménagères sur trois souffrent de douleurs articulaires et musculaires. Or, selon l'enquête de la branche Alimentation et Services du syndicat chrétien, menée auprès de 1.335 aide-ménagères en mai 2021, 43% reportent souvent, voire très souvent, une visite chez le médecin et l'achat de médicaments. Seules 22% disent ne jamais reporter une consultation médicale. Du côté des aide-ménagères célibataires, 53% reportent souvent à très souvent des soins médicaux.

"Ces chiffres sont très préoccupants", déplore le secrétaire national de la CSC Alimentation et Services, Kris Vanautgaerden. Les employeurs et les autorités subsidiantes doivent passer à la vitesse supérieure, estime le syndicat.

"Les revenus et la santé des aide-ménagères doivent s'améliorer considérablement. Des salaires plus élevés, de meilleures conditions de travail, mais aussi des contrôles plus fréquents et plus qualitatifs, et un meilleur suivi du bien-être et de la santé au travail sont nécessaires", conclut Kris Vanautgaerden, rappelant que le salaire horaire d'une aide-ménagère s'élève à maximum 12,06 euros et que 90% d'entre elles travaillent à temps partiel.

Une étude d'Idea Consult affirmait en 2018 que deux aide-ménagères sur trois souffrent de douleurs articulaires et musculaires. Or, selon l'enquête de la branche Alimentation et Services du syndicat chrétien, menée auprès de 1.335 aide-ménagères en mai 2021, 43% reportent souvent, voire très souvent, une visite chez le médecin et l'achat de médicaments. Seules 22% disent ne jamais reporter une consultation médicale. Du côté des aide-ménagères célibataires, 53% reportent souvent à très souvent des soins médicaux. "Ces chiffres sont très préoccupants", déplore le secrétaire national de la CSC Alimentation et Services, Kris Vanautgaerden. Les employeurs et les autorités subsidiantes doivent passer à la vitesse supérieure, estime le syndicat. "Les revenus et la santé des aide-ménagères doivent s'améliorer considérablement. Des salaires plus élevés, de meilleures conditions de travail, mais aussi des contrôles plus fréquents et plus qualitatifs, et un meilleur suivi du bien-être et de la santé au travail sont nécessaires", conclut Kris Vanautgaerden, rappelant que le salaire horaire d'une aide-ménagère s'élève à maximum 12,06 euros et que 90% d'entre elles travaillent à temps partiel.