Selon Comeos, qui se base sur des données à la mi-journée de la société de transactions électroniques Wordline, on a noté une hausse de 17,5% des ventes par rapport au premier jour des soldes de l'année dernière. "Malgré le mauvais temps, les commerçants se disent satisfaits de ce premier jour de soldes et s'attendent à un excellent week-end", ajoute la fédération belge du commerce et des services, qui dit représenter "les chaînes fashion".

De leur côté, les organisations flamandes Mode Unie et Unizo font état de ventes en progression de 5% par rapport au premier jour des soldes 2019 pour les commerces de vêtements indépendants. "Ce résultat positif montre, malgré la journée pluvieuse, que le moment des soldes reste important pour le consommateur", estiment-elles. Le SNI avance pour sa part des chiffres un peu moins positifs.

"Les soldes d'hiver ont démarré lentement en raison du temps pluvieux. En général, les détaillants de mode ont fait un peu moins bien, avec une baisse de 1%, par rapport au premier jour de l'an dernier. Ils ne paniquent néanmoins pas, car la plupart d'entre eux s'attendent à ce que, demain (samedi, NDLR) et dimanche, de nombreux consommateurs profitent également des soldes." Le SNI se base sur une enquête menée auprès de 241 magasins de vêtements et de chaussures. Le syndicat rappelle par ailleurs qu'une très grande majorité des commerçants sont favorables au maintien des soldes mais que 62% d'entre eux souhaiteraient leur déplacement dans le calendrier: en février pour les soldes d'hiver et en août pour ceux d'été.

Selon Comeos, qui se base sur des données à la mi-journée de la société de transactions électroniques Wordline, on a noté une hausse de 17,5% des ventes par rapport au premier jour des soldes de l'année dernière. "Malgré le mauvais temps, les commerçants se disent satisfaits de ce premier jour de soldes et s'attendent à un excellent week-end", ajoute la fédération belge du commerce et des services, qui dit représenter "les chaînes fashion". De leur côté, les organisations flamandes Mode Unie et Unizo font état de ventes en progression de 5% par rapport au premier jour des soldes 2019 pour les commerces de vêtements indépendants. "Ce résultat positif montre, malgré la journée pluvieuse, que le moment des soldes reste important pour le consommateur", estiment-elles. Le SNI avance pour sa part des chiffres un peu moins positifs. "Les soldes d'hiver ont démarré lentement en raison du temps pluvieux. En général, les détaillants de mode ont fait un peu moins bien, avec une baisse de 1%, par rapport au premier jour de l'an dernier. Ils ne paniquent néanmoins pas, car la plupart d'entre eux s'attendent à ce que, demain (samedi, NDLR) et dimanche, de nombreux consommateurs profitent également des soldes." Le SNI se base sur une enquête menée auprès de 241 magasins de vêtements et de chaussures. Le syndicat rappelle par ailleurs qu'une très grande majorité des commerçants sont favorables au maintien des soldes mais que 62% d'entre eux souhaiteraient leur déplacement dans le calendrier: en février pour les soldes d'hiver et en août pour ceux d'été.