Les producteurs chinois de cathodes avaient un souci : un des composants chimiques ne donnait pas satisfaction, parce que le taux de rebut en fabrication était trop élevé. Pour Pulead, un des plus importants d'entre eux, c'est de Belgique qu'est venue la solution. Explication : le produit final qui entre dans les batteries lithium-ion, aujourd'hui les plus sécurisées, est le LFP, pour lithium-fer-phosphate, ou phosphate de fer lithié. Le lithium sera ajouté, en Chine, au phosphate de fer produit à Engis, en bord de Meuse, principal site de production du groupe Prayon. La qualité de son matériau a convaincu l'entreprise chinoise de signer un contrat d'approvisionnement de cinq ans, renouvelable. Une co-entreprise est également créée pour l'exportation hors de Chine.
...