Un refus peut devenir un acquiescement. C'est tout l'espoir de bpost, qui est prêt à racheter PostNL pour la somme de 2,4 milliards d'euros, moitié en cash et moitié en actions. Peut-être un peu plus. L'entreprise dirigée par Koen Van Gerven a publié sa proposition " amicale " le 6 novembre et a encaissé plusieurs refus. Deux fois celui de la direction de PostNL, celui de son conseil d'administration, sans compter des critiques émises par des politiques néerlandais. Il s'agit de la seconde tentative de la poste belge. De janvier à mai, bpost et PostNL avaient déjà discuté d'un rapprochement, en vain.
...