L'infrastructure qui doit accompagner la croissance future devrait être opérationnelle à l'automne. Une bière anniversaire est également attendue pour la fin du mois d'avril.

C'est en 1822 que Joos Frans Lindemans entame une activité de brasseur dans la ferme de son épouse, à Vlezenbeek. Il brasse du lambic à une période de l'année où le travail agricole est moins intense. Depuis, six générations sont passées par ce qui est devenu une brasserie à part entière à partir de la seconde moitié des années 1950. Aujourd'hui, ce sont deux cousins Dirk et Geert Lindemans qui sont à la tête de l'entreprise.

"Nous avions atteint notre capacité maximale à Vlezenbeek et nous recherchions un autre emplacement depuis 2016", explique le PDG Geert Lindemans. Un vaste terrain situé en zone industrielle à Ruisbroek a fait l'affaire et les travaux ont commencé à l'automne 2020. Le nouveau site devrait permettre de doubler les volumes de la brasserie, estimés aujourd'hui à 125.000 hectolitres annuels.

Belgaimages
© Belgaimages

La production augmentera toutefois progressivement, de l'ordre de 5 à 7% chaque année. Consacrant aujourd'hui sa production à des bières de fermentation spontanée, à base de lambic, l'entreprise utilisera le site de Ruisbroek pour la fermentation haute.

La nouvelle infrastructure représente un investissement de 28 millions d'euros pour la société du Pajottenland qui emploie 70 personnes. Sept travailleurs supplémentaires viendront renforcer les effectifs actuels. La brasserie recherche différents profils.

L'infrastructure qui doit accompagner la croissance future devrait être opérationnelle à l'automne. Une bière anniversaire est également attendue pour la fin du mois d'avril.C'est en 1822 que Joos Frans Lindemans entame une activité de brasseur dans la ferme de son épouse, à Vlezenbeek. Il brasse du lambic à une période de l'année où le travail agricole est moins intense. Depuis, six générations sont passées par ce qui est devenu une brasserie à part entière à partir de la seconde moitié des années 1950. Aujourd'hui, ce sont deux cousins Dirk et Geert Lindemans qui sont à la tête de l'entreprise. "Nous avions atteint notre capacité maximale à Vlezenbeek et nous recherchions un autre emplacement depuis 2016", explique le PDG Geert Lindemans. Un vaste terrain situé en zone industrielle à Ruisbroek a fait l'affaire et les travaux ont commencé à l'automne 2020. Le nouveau site devrait permettre de doubler les volumes de la brasserie, estimés aujourd'hui à 125.000 hectolitres annuels. La production augmentera toutefois progressivement, de l'ordre de 5 à 7% chaque année. Consacrant aujourd'hui sa production à des bières de fermentation spontanée, à base de lambic, l'entreprise utilisera le site de Ruisbroek pour la fermentation haute. La nouvelle infrastructure représente un investissement de 28 millions d'euros pour la société du Pajottenland qui emploie 70 personnes. Sept travailleurs supplémentaires viendront renforcer les effectifs actuels. La brasserie recherche différents profils.