Ils seront nombreux, les retailers, à pousser un " ouf " de soulagement en refermant le nouveau livre de Gino Van Ossel qui paraît dans sa version française en cette première semaine d'avril. Dans Le retail opticanal. Au-delà de l'hystérie digitale, le professeur de marketing à la Vlerick Business School assène un coup fatal à l'idée selon laquelle tout distributeur qui se respecte devrait rester accessible 24 h sur 24, sept jours sur sept et par tous les canaux possibles et imaginables, ces derniers devant par ailleurs être parfaitement interconnectés. On reconnaît ici le fameux concept de l'omnicanalité avec lequel on nous rabâche sans cesse les oreilles. C'était d'ailleurs le sujet du précédent ouvrage de notre expert, sorti il y a cinq ans. Mais depuis, de l'eau a coulé sous les ponts. " Nous avons constaté que ce concept tel qu'il a été imaginé est en réalité très compliqué à mettre en oeuvre, explique l'auteur. Des études internationales ainsi qu'une petite enquête que nous avons menée démontrent que moins de 20% des distributeurs appliquent l'omnicanal. De plus, moins de la moitié de ces 20% affirment que c'est rentable. Il y a donc un défi énorme. Soit on ne le fait pas, soit ça ne fonctionne pas. "
...