A fin septembre 2009, ArcelorMittal employait un total de 287203 personnes dans le monde dont 112959 en Europe. Les sites belges auraient été délestés de 2068 travailleurs, dont 785 départs volontaires, pour n'afficher que 13154 personnes à la fin septembre 2009.

Suite à la réduction de sa voilure, ArcelorMittal a aussi réduit ses coûts fixes. Les salaires représentaient 15,7 milliards de dollars, soit 55% de ses coûts fixes en 2008. Pour 2009, le groupe espère ne dépenser que 13 milliards en coûts salariaux.

D'après Syndex, la recherche d'une nouvelle flexibilité risque de conduire à l'externalisation des activités ne faisant pas partie du coeur de métier du groupe, d'un recours accru à la sous-traitance et l'utilisation du personnel précaire pour faire face aux évolutions de la production.

Trends.be, avec Belga

A fin septembre 2009, ArcelorMittal employait un total de 287203 personnes dans le monde dont 112959 en Europe. Les sites belges auraient été délestés de 2068 travailleurs, dont 785 départs volontaires, pour n'afficher que 13154 personnes à la fin septembre 2009. Suite à la réduction de sa voilure, ArcelorMittal a aussi réduit ses coûts fixes. Les salaires représentaient 15,7 milliards de dollars, soit 55% de ses coûts fixes en 2008. Pour 2009, le groupe espère ne dépenser que 13 milliards en coûts salariaux. D'après Syndex, la recherche d'une nouvelle flexibilité risque de conduire à l'externalisation des activités ne faisant pas partie du coeur de métier du groupe, d'un recours accru à la sous-traitance et l'utilisation du personnel précaire pour faire face aux évolutions de la production. Trends.be, avec Belga