Conformément aux "éléments financiers indiqués depuis le début de l'année, Accor enregistrera en 2020 un excédent brut d'exploitation négatif, avec un résultat net en perte de plus d'un milliard d'euros", indique le groupe dans un communiqué.

Très affecté par la crise sanitaire, le sixième groupe hôtelier mondial a accusé une perte nette de 1,5 milliard d'euros au premier semestre. "Les premiers signes tangibles de reprise sont déjà visibles en Asie et dans le Pacifique, renforcés par les annonces des premiers vaccins anti-Covid", souligne néanmoins le groupe.

"Accor ambitionne ainsi un retour à un excédent brut d'exploitation positif dès 2021, dans l'hypothèse d'une absence de troisième vague de la pandémie et de la réouverture des frontières avant la fin du premier trimestre 2021".

Le groupe, qui a été contraint de fermer pendant plusieurs mois une grande partie de ses hôtels dans le monde en raison du Covid-19, a annoncé fin octobre un plan d'économies qui va se traduire par la suppression d'un millier d'emplois dans le monde.

Conformément aux "éléments financiers indiqués depuis le début de l'année, Accor enregistrera en 2020 un excédent brut d'exploitation négatif, avec un résultat net en perte de plus d'un milliard d'euros", indique le groupe dans un communiqué. Très affecté par la crise sanitaire, le sixième groupe hôtelier mondial a accusé une perte nette de 1,5 milliard d'euros au premier semestre. "Les premiers signes tangibles de reprise sont déjà visibles en Asie et dans le Pacifique, renforcés par les annonces des premiers vaccins anti-Covid", souligne néanmoins le groupe. "Accor ambitionne ainsi un retour à un excédent brut d'exploitation positif dès 2021, dans l'hypothèse d'une absence de troisième vague de la pandémie et de la réouverture des frontières avant la fin du premier trimestre 2021". Le groupe, qui a été contraint de fermer pendant plusieurs mois une grande partie de ses hôtels dans le monde en raison du Covid-19, a annoncé fin octobre un plan d'économies qui va se traduire par la suppression d'un millier d'emplois dans le monde.