Selon Anne-Françoise Bettens, business manager de Protime, l'entretien annuel classique est "le plus souvent un instantané qui génère beaucoup de stress pour de nombreux travailleurs. Les travailleurs d'aujourd'hui désirent être coachés en permanence, pour pouvoir ajuster leurs compétences petit à petit, et optimiser quotidiennement leur fonctionnement".

Par ailleurs, d'après 42% des répondants, l'accent doit davantage être mis sur l'avenir, sur les talents et sur le développement personnel, plutôt que sur les performances passées. L'étude a été réalisée via internet par le bureau d'études MarktEffect auprès de 1.023 travailleurs francophones belges entre le 5 et le 19 septembre 2018. La marge d'erreur maximale est de 3,1%.