Easyjet note aussi dans son communiqué publié tard lundi soir que les réservations pour des séjours ont flambé de 630% comparé aux dernières semaines grâce à des clients qui veulent "rattraper le temps perdu". Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi ambitionner un retour à la quasi normale pour l'été, en présentant une stratégie de déconfinement qu'il veut "prudente" mais "irréversible" et qui commencera par la réouverture des écoles début mars.

Les actions du secteur des voyages étaient en forte hausse mardi à la Bourse de Londres dans la foulée des ces annonces. Le secteur aérien a été l'un des plus durement touchés par la pandémie et les mesures de restrictions à l'activité pour l'endiguer, qui se sont traduites par un effondrement du trafic depuis mars dernier, avec une brève reprise cet été.

Easyjet avait enregistré un effondrement de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice décalé et prévoit de n'utiliser que 10% de sa capacité d'utilisation sur le trimestre en cours, à cause du confinement en Angleterre et des multiples restrictions aux déplacements internationaux. Pays d'Europe le plus endeuillé avec près de 121.000 morts, le Royaume-Uni s'est confiné pour la troisième fois en début d'année, face à une explosion de l'épidémie due à un variant plus contagieux apparu dans le sud de l'Angleterre, qui a conduit les hôpitaux au bord de la submersion.

Easyjet note aussi dans son communiqué publié tard lundi soir que les réservations pour des séjours ont flambé de 630% comparé aux dernières semaines grâce à des clients qui veulent "rattraper le temps perdu". Le Premier ministre britannique Boris Johnson a dit lundi ambitionner un retour à la quasi normale pour l'été, en présentant une stratégie de déconfinement qu'il veut "prudente" mais "irréversible" et qui commencera par la réouverture des écoles début mars. Les actions du secteur des voyages étaient en forte hausse mardi à la Bourse de Londres dans la foulée des ces annonces. Le secteur aérien a été l'un des plus durement touchés par la pandémie et les mesures de restrictions à l'activité pour l'endiguer, qui se sont traduites par un effondrement du trafic depuis mars dernier, avec une brève reprise cet été. Easyjet avait enregistré un effondrement de son chiffre d'affaires au premier trimestre de son exercice décalé et prévoit de n'utiliser que 10% de sa capacité d'utilisation sur le trimestre en cours, à cause du confinement en Angleterre et des multiples restrictions aux déplacements internationaux. Pays d'Europe le plus endeuillé avec près de 121.000 morts, le Royaume-Uni s'est confiné pour la troisième fois en début d'année, face à une explosion de l'épidémie due à un variant plus contagieux apparu dans le sud de l'Angleterre, qui a conduit les hôpitaux au bord de la submersion.