"Nous essayons de relancer la production aujourd'hui. Nous démarrons avec la fonderie qui occupe 150 personnes", a indiqué lundi un porte-parole.

Le reste de la production sera étudié progressivement. Une reprise complète pourrait prendre plusieurs jours. Des équipes techniques ont travaillé tout le week-end à la relance de l'activité. "Toute une série de tests ont été effectués et des modules de sécurité ont été ajoutés."

La paralysie de l'activité avait contraint la direction à mettre ses 1.500 travailleurs en chômage économique la semaine dernière.

"Nous essayons de relancer la production aujourd'hui. Nous démarrons avec la fonderie qui occupe 150 personnes", a indiqué lundi un porte-parole. Le reste de la production sera étudié progressivement. Une reprise complète pourrait prendre plusieurs jours. Des équipes techniques ont travaillé tout le week-end à la relance de l'activité. "Toute une série de tests ont été effectués et des modules de sécurité ont été ajoutés." La paralysie de l'activité avait contraint la direction à mettre ses 1.500 travailleurs en chômage économique la semaine dernière.