Déjà actif dans le développement d'un vaccin contre le virus respiratoire syncytial (VRS) responsable, entre autres, de la bronchiolite...

Déjà actif dans le développement d'un vaccin contre le virus respiratoire syncytial (VRS) responsable, entre autres, de la bronchiolite, le groupe pharmaceutique vient de racheter Reviral, une biotech britannique à la pointe de la lutte contre le VRS. Reviral développe en effet deux molécules dont le sinunatovir, la plus avancée et la plus prometteuse, est actuellement en phase II d'essais cliniques chez les nourrissons. L'opération est conditionnée par les futurs résultats des essais et pourrait atteindre jusqu'à un demi-milliard de dollars. Quasiment tous les grands groupes pharmaceutiques (GSK, J&J, Moderna, etc.) ont des traitements contre le VRS en développement.