Le fantasque milliardaire est poursuivi par Vernon Unsworth, qu'il avait qualifié de "pédophile" et de "violeur d'enfants", a précisé l'avocat, L. Lin Wood, dans un communiqué.

La plainte a été déposée en Californie. Le spéléologue réclame un minimum de 75.000 dollars de dommages-intérêts ainsi qu'une injonction obligeant M. Musk "à s'abstenir de faire des commentaires sur les accusations fausses et diffamatoires" visant son client, a ajouté l'avocat.

Elon Musk s'en était pris à M. Unsworth après que celui-ci avait qualifié de "coup de pub" l'offre avortée du patron de Tesla d'envoyer un sous-marin miniature pour aider au sauvetage de 12 jeunes footballeurs et leur entraîneur, pris au piège par la montée des eaux alors qu'ils exploraient une grotte thaïlandaise. Les jeunes étaient restés bloqués pendant deux semaines avant d'être évacués au terme d'une opération internationale de grande ampleur. Face au tollé provoqué par ses commentaires sur Twitter, Elon Musk avait présenté ses excuses au spéléologue et effacé les messages insultants.

Vernon Unsworth, qui vit une partie de l'année en Thaïlande et avait fourni des indications topographiques aux secouristes, avait toutefois expliqué à l'AFP qu'il envisageait de porter plainte contre l'entrepreneur.

Le fantasque milliardaire est poursuivi par Vernon Unsworth, qu'il avait qualifié de "pédophile" et de "violeur d'enfants", a précisé l'avocat, L. Lin Wood, dans un communiqué. La plainte a été déposée en Californie. Le spéléologue réclame un minimum de 75.000 dollars de dommages-intérêts ainsi qu'une injonction obligeant M. Musk "à s'abstenir de faire des commentaires sur les accusations fausses et diffamatoires" visant son client, a ajouté l'avocat. Elon Musk s'en était pris à M. Unsworth après que celui-ci avait qualifié de "coup de pub" l'offre avortée du patron de Tesla d'envoyer un sous-marin miniature pour aider au sauvetage de 12 jeunes footballeurs et leur entraîneur, pris au piège par la montée des eaux alors qu'ils exploraient une grotte thaïlandaise. Les jeunes étaient restés bloqués pendant deux semaines avant d'être évacués au terme d'une opération internationale de grande ampleur. Face au tollé provoqué par ses commentaires sur Twitter, Elon Musk avait présenté ses excuses au spéléologue et effacé les messages insultants. Vernon Unsworth, qui vit une partie de l'année en Thaïlande et avait fourni des indications topographiques aux secouristes, avait toutefois expliqué à l'AFP qu'il envisageait de porter plainte contre l'entrepreneur.