Alors qu'Airbus poursuit sa marche en avant et vient de signer un contrat gigantesque portant sur 146 avions avec Quantas, Boeing continue d'accumul...

Alors qu'Airbus poursuit sa marche en avant et vient de signer un contrat gigantesque portant sur 146 avions avec Quantas, Boeing continue d'accumuler les mauvaises nouvelles. Ses résultats du premier trimestre font état d'une perte de 1,2 milliard de dollars malgré la reprise des ventes. Cette contre-performance s'explique par quelques milliards ajoutés en charges exceptionnelles. D'une part en raison de solides dérapages dans le programme militaire, dont celui lié au nouvel avion présidentiel (Air Force One). D'autre part, suite à un nouveau retard dans le programme du 777X initialement prévu pour 2020 et déjà reporté plusieurs fois (photo). Pas un seul avion (c'est le successeur de l'A380 chez Emirates) ne sera livré avant 2025.