Les nomades numériques, de plus en plus nombreux de par le monde, sont une aubaine pour les pays dont le tourisme a été touché de plein fouet par la crise sanitaire. Ces travailleurs restent en effet plus longtemps que les touristes, ils injectent de l'argent et des idées dans l'économie locale, encourageant une atmosphère durable et entrepreneuriale dans leurs destinations.

Pour ces "digital nomads" qui ont le monde à leurs pieds, il est parfois difficile de trouver LA destination idéale où poser leur ordinateur. De nombreux critères sont à prendre en compte : une bonne, voire excellente connexion Internet, un coût de la vie pas trop élevé, de bonnes conditions météorologiques, un taux de criminalité bas, une bonne tolérance envers la communauté LGBTQ+, des services de santé performants, et même une cuisine locale alléchante.

Le moteur de recherche de voyages Kayak, a publié un classement des meilleurs destinations pour le travail à distance. Il s'est penché sur 111 pays et a examiné les conditions de travail à distance dans chacun d'eux.

Les pays ont été classés en fonction de 22 critères qui ont ensuite été regroupés en 6 catégories générales.

1. Voyages (accessibilité, prix moyen des hôtels, prix moyen des locations de voitures et prix du carburant)

2. Prix locaux (prix de location par mois, par jour ainsi que les prix des transports, de la nourriture et des restaurants)

3. Santé et sécurité (stabilité politique, exposition à la pollution atmosphérique, égalité LGBT et taux d'accidents de voiture)

4. Travail à distance (vitesse d'accès à Internet pour le téléchargement et l'envoi, la disponibilité d'espaces de travail en commun et les visas pour le travail à distance)

5. Vie sociale (taux de maîtrise de l'anglais, disponibilité d'attractions culturelles et les sorties, mesurées par le pourcentage de bars et de clubs par habitant)

6. Météo (les précipitations et la température mensuelle moyenne tout au long de l'année)

Le score moyen de chaque pays a ensuite été calculé pour le classer. Le choix des 111 pays a été basé sur les pays les plus recherchés sur le site web.

Lisbonne, ville très prisée par les nomades numériques, Getty Images
Lisbonne, ville très prisée par les nomades numériques © Getty Images

Top 10 des meilleures destinations pour télétravailler

2. Espagne

3. Roumanie

4. île Maurice

5. Japon

6. Malte

7. Costa Rica

8. Panama

9. République tchèque

10. Allemagne

Le classement expliqué

Le site andysto.com donne quelques explications sur les pays en tête de liste. Ils proposent pour la plupart un visa spécial pour les nomades numériques (plus d'infos sur le visa pour les nomades numériques ici). Et parmi ceux-ci, ce n'est pas une surprise que le Portugal arrive en première place. Sa capitale, Lisbonne, a été désignée pendant plusieurs années comme l'une des meilleures destinations pour les nomades numériques par des experts comme Nomadlist. De nombreux nomades numériques l'ont désigné comme un pays idéal pour commencer leur expérience en tant que nomade numérique.

Ces dernières années, le Portugal a pris de nombreuses mesures pour attirer les nomades numériques, que ce soit en introduisant un visa spécial, en disposant de l'une des meilleures connexions Internet au monde, de citoyens parlant presque tous couramment l'anglais, de la sécurité, de nombreuses attractions historiques et culturelles, d'un coût de la vie abordable, ou encore, d'une cuisine alléchante.

Le pays compte également un village entier dédié aux nomades numériques situé sur l'île de Madère. Plusieurs villes comme Lisbonne et Cascais améliorent leurs infrastructures en permanence et créent chaque jour davantage d'espaces de co-working pour accueillir les nomades numériques.

L'Espagne, en deuxième position, possède les mêmes attraits que le Portugal dans le domaine. Le pays se positionne en deuxième position parce que certaines villes sont peut-être plus chères que celles du Portugal, selon Andysto.com. La Roumanie a, quant à elle, "une histoire, une accessibilité et des perspectives à long terme. Bien que la population ne parle pas toujours l'anglais, les villages roumains sont une excellente échappatoire à la vie urbaine, avec une histoire, une cuisine et des traditions uniques."

Croatie., Getty Images
Croatie. © Getty Images

Il était assez inattendu de constater que certains des pays figurant tout en bas de la liste sont également ceux qui offrent des visas aux nomades numériques. Antigua-et-Barbuda et les Bermudes obtiennent étonnamment un score très bas (1/100) pour l'aspect vie sociale, même s'ils offrent des visas pour nomades numériques. Le Liban a obtenu un mauvais score en matière de sécurité et de stabilité de la connexion Internet.

L'un des premiers pays à offrir un visa de nomade numérique a été la Croatie, qui s'est approchée du top 10 au 11e rang. Ses scores relativement faibles par rapport à ses pairs du top 10 concernent la météo, avec un score de 32/100.

D'autres pays populaires auprès des nomades numériques, comme le Mexique et la Grèce, se situent en milieu du classement. Le Mexique se classe 19e avec le score le plus bas concernant le critère de la vie sociale, tandis que la Grèce n'a obtenu qu'un score faible concernant la météo (37/100), probablement parce qu'il y fait chaud en été.

Les nomades numériques sur les médias sociaux ont fait valoir que si le classement incluait les villes et non les pays, le top 10 serait très différent. Par exemple, l'Indonésie arrive en 20e position, mais les nomades numériques affirment que si Bali était classée seule, elle serait classée beaucoup plus haut. Bali a proposé un visa de nomade numérique en 2021, elle offre des activités culturelles et de loisir, la sécurité et un coût de la vie peu élevé. Autant de critères qui lui permettraient de se hisser plus haut dans le classement.

Les nomades numériques, de plus en plus nombreux de par le monde, sont une aubaine pour les pays dont le tourisme a été touché de plein fouet par la crise sanitaire. Ces travailleurs restent en effet plus longtemps que les touristes, ils injectent de l'argent et des idées dans l'économie locale, encourageant une atmosphère durable et entrepreneuriale dans leurs destinations. Pour ces "digital nomads" qui ont le monde à leurs pieds, il est parfois difficile de trouver LA destination idéale où poser leur ordinateur. De nombreux critères sont à prendre en compte : une bonne, voire excellente connexion Internet, un coût de la vie pas trop élevé, de bonnes conditions météorologiques, un taux de criminalité bas, une bonne tolérance envers la communauté LGBTQ+, des services de santé performants, et même une cuisine locale alléchante. Le moteur de recherche de voyages Kayak, a publié un classement des meilleurs destinations pour le travail à distance. Il s'est penché sur 111 pays et a examiné les conditions de travail à distance dans chacun d'eux. Les pays ont été classés en fonction de 22 critères qui ont ensuite été regroupés en 6 catégories générales.1. Voyages (accessibilité, prix moyen des hôtels, prix moyen des locations de voitures et prix du carburant)2. Prix locaux (prix de location par mois, par jour ainsi que les prix des transports, de la nourriture et des restaurants)3. Santé et sécurité (stabilité politique, exposition à la pollution atmosphérique, égalité LGBT et taux d'accidents de voiture)4. Travail à distance (vitesse d'accès à Internet pour le téléchargement et l'envoi, la disponibilité d'espaces de travail en commun et les visas pour le travail à distance)5. Vie sociale (taux de maîtrise de l'anglais, disponibilité d'attractions culturelles et les sorties, mesurées par le pourcentage de bars et de clubs par habitant)6. Météo (les précipitations et la température mensuelle moyenne tout au long de l'année)Le score moyen de chaque pays a ensuite été calculé pour le classer. Le choix des 111 pays a été basé sur les pays les plus recherchés sur le site web.Le classement expliquéLe site andysto.com donne quelques explications sur les pays en tête de liste. Ils proposent pour la plupart un visa spécial pour les nomades numériques (plus d'infos sur le visa pour les nomades numériques ici). Et parmi ceux-ci, ce n'est pas une surprise que le Portugal arrive en première place. Sa capitale, Lisbonne, a été désignée pendant plusieurs années comme l'une des meilleures destinations pour les nomades numériques par des experts comme Nomadlist. De nombreux nomades numériques l'ont désigné comme un pays idéal pour commencer leur expérience en tant que nomade numérique. Ces dernières années, le Portugal a pris de nombreuses mesures pour attirer les nomades numériques, que ce soit en introduisant un visa spécial, en disposant de l'une des meilleures connexions Internet au monde, de citoyens parlant presque tous couramment l'anglais, de la sécurité, de nombreuses attractions historiques et culturelles, d'un coût de la vie abordable, ou encore, d'une cuisine alléchante.Le pays compte également un village entier dédié aux nomades numériques situé sur l'île de Madère. Plusieurs villes comme Lisbonne et Cascais améliorent leurs infrastructures en permanence et créent chaque jour davantage d'espaces de co-working pour accueillir les nomades numériques.L'Espagne, en deuxième position, possède les mêmes attraits que le Portugal dans le domaine. Le pays se positionne en deuxième position parce que certaines villes sont peut-être plus chères que celles du Portugal, selon Andysto.com. La Roumanie a, quant à elle, "une histoire, une accessibilité et des perspectives à long terme. Bien que la population ne parle pas toujours l'anglais, les villages roumains sont une excellente échappatoire à la vie urbaine, avec une histoire, une cuisine et des traditions uniques."Il était assez inattendu de constater que certains des pays figurant tout en bas de la liste sont également ceux qui offrent des visas aux nomades numériques. Antigua-et-Barbuda et les Bermudes obtiennent étonnamment un score très bas (1/100) pour l'aspect vie sociale, même s'ils offrent des visas pour nomades numériques. Le Liban a obtenu un mauvais score en matière de sécurité et de stabilité de la connexion Internet.L'un des premiers pays à offrir un visa de nomade numérique a été la Croatie, qui s'est approchée du top 10 au 11e rang. Ses scores relativement faibles par rapport à ses pairs du top 10 concernent la météo, avec un score de 32/100.D'autres pays populaires auprès des nomades numériques, comme le Mexique et la Grèce, se situent en milieu du classement. Le Mexique se classe 19e avec le score le plus bas concernant le critère de la vie sociale, tandis que la Grèce n'a obtenu qu'un score faible concernant la météo (37/100), probablement parce qu'il y fait chaud en été.Les nomades numériques sur les médias sociaux ont fait valoir que si le classement incluait les villes et non les pays, le top 10 serait très différent. Par exemple, l'Indonésie arrive en 20e position, mais les nomades numériques affirment que si Bali était classée seule, elle serait classée beaucoup plus haut. Bali a proposé un visa de nomade numérique en 2021, elle offre des activités culturelles et de loisir, la sécurité et un coût de la vie peu élevé. Autant de critères qui lui permettraient de se hisser plus haut dans le classement.