Orange Belgium, qui indique avoir cité en référé les sociétés Nethys -maison mère de Voo- et OTP Luxco -qui représente les intérêts du fonds d'investissement Providence-, estime en effet que cette vente au fonds d'investissement américain "suscite de légitimes interrogations, qu'elles soient liées à la hauteur du prix initial, aux conditions d'intéressement de l'ancien management et au manque de mise en concurrence entre les offrants".

Orange Belgium demande donc la suspension, avec effet immédiat, "de tout accord par lequel Nethys cèderait des actions de Voo, notamment à Providence Equity Partners LLC ou à toute autre société de son groupe".

Orange Belgium veut également la nomination d'un expert judiciaire, chargé d'investiguer les éléments factuels du dossier. "Ce complément d'information lui semble nécessaire au vu des différentes révélations qui ont entouré cette procédure de vente", conclut dans son communiqué l'opérateur télécom, qui a en outre introduit une action en annulation de la vente "pour les mêmes motifs".

Orange Belgium, qui indique avoir cité en référé les sociétés Nethys -maison mère de Voo- et OTP Luxco -qui représente les intérêts du fonds d'investissement Providence-, estime en effet que cette vente au fonds d'investissement américain "suscite de légitimes interrogations, qu'elles soient liées à la hauteur du prix initial, aux conditions d'intéressement de l'ancien management et au manque de mise en concurrence entre les offrants". Orange Belgium demande donc la suspension, avec effet immédiat, "de tout accord par lequel Nethys cèderait des actions de Voo, notamment à Providence Equity Partners LLC ou à toute autre société de son groupe". Orange Belgium veut également la nomination d'un expert judiciaire, chargé d'investiguer les éléments factuels du dossier. "Ce complément d'information lui semble nécessaire au vu des différentes révélations qui ont entouré cette procédure de vente", conclut dans son communiqué l'opérateur télécom, qui a en outre introduit une action en annulation de la vente "pour les mêmes motifs".