La radio vit un moment charnière de son histoire. Pour la première fois depuis sa création en 1987, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) vient d'établir un nouveau plan de fréquences " à deux vitesses ", intégrant les différentes autorisations d'émettre en mode analogique (le bon vieux réseau FM ), mais aussi en mode numérique (la norme DAB+ qui garantit une meilleure qualité d'écoute via un récepteur spécifique). Si cette " radio du futur " va permettre d'enrichir à terme l'offre de chaînes disponibles, la révolution technologique ne se fera toutefois pas du jour au lendemain et c'est la raison pour laquelle le plan de fréquences FM a été reconduit pour une période de neuf ans. Avec les tensions, déceptions et rancoeurs que l'on devine puisque les places sont forcément limitées sur " le transistor de papa ".
...